Formulaire de contact

Nom

E-mail *

Message *

Sur Facebook

Sur Twitter

Sur Flickr

Abonnés

De mes p'tites mains

De mes p'tites mains
Blog création à découvrir

Ils en parlent

vendredi 14 mars 2014

Municipales à Tours : Les listes en campagne (2)

Suite du tour des candidats aux municipales à Tours, avec les listes Lutte Ouvrière (LO), Parti Ouvrier Indépendant (POI) et Front National (FN). 


"Faire entendre le camp des travailleurs"


La liste "Faire entendre le camp des travailleurs" de Lutte Ouvrière a choisi Anne Brunet comme tête de liste. Cette dernière était déjà candidate pour LO, lors des dernières Législatives. 

Comme à son habitude, la liste LO ne souhaite pas faire une campagne axée sur le local mais plutôt sur une idéologie générale, celle de la défense des travailleurs, comme le nom de la liste l'annonce. Dans les médias Anne Brunet répète : "On  parle des problèmes d'emplois, de retraites... cela touche tout le monde. On dénonce la politique du gouvernement qui pénalise les travailleurs"
Cette absence de thématique locale est clairement assumée par la tête de liste : "Les travailleurs de Tours, n'ont-ils pas les mêmes problèmes que dans les autres villes ? ", pose-t-elle comme question en retour, quand on l'interroge.

Elle fustige ainsi les candidats qui font croire qu'ils sauveront les travailleurs avec "un programme miracle local alors qu'ils soutiennent la politique faite nationalement", et s'oppose aux candidats gestionnaires. "Nous, on fait de la politique parce qu'on s'adresse à ceux qui n'ont pas de représentants aux élections".

NB : Les interventions d'Anne Brunet lors du débat de l'école de journalisme sont visibles chez Detoutderien




"Unité et résistance contre la politique d'austérité du gouvernement et pour la démocratie communale"


A l’extrême gauche, une deuxième liste est également présente, celle-ci soutenue par le POI se nomme "Unité et résistance contre la politique d'austérité du gouvernement et pour la démocratie communale" et est emmenée par Claire Delore, également candidate aux élections législatives de 2012. 

A la différence de LO, celle-ci n'hésite pas à lier les thématiques locales et nationales. Dans son programme on note ainsi : le maintien du collège Paul Valery, celui définitif de l'hôpital Clocheville, mais aussi le rejet de l'intercommunalité forcée, de la réforme Peillon sur les rythmes scolaires et de la réforme territoriale Lebranchu "qui ont des conséquences directes sur les communes" note la tête de liste.

Tours Bleu Marine


De l'autre côté de l'échiquier politique, l'extrême droite sera présente à ces élections avec le FN. Le nom de la liste "Tours Bleu Marine" suffit à lui même pour comprendre que Gilles Godefroy, la tête de liste, entend jouer sur l'image de Marine Le Pen pour dépasser les 10% et se qualifier pour le deuxième tour, ce qui est l'objectif de la liste. 

Pour le reste, la liste FN s'est montrée présente sur les marchés sans pour autant avancer de projet municipal. Et pour cause, le FN joue pour l'instant la carte du rejet des partis au pouvoir. Sur le site de campagne de la liste, les seules propositions mises, sont trois thèmes de campagne nationaux du parti. On l'aura compris, le FN se contente d'attendre pour bénéficier d'un vote sanction, tout en évitant de dévoiler la moindre idée concrète et locale.

Cette tactique sera-t-elle payante ? Ce n'est en tout cas pas l'avis de Pierre Louis Mériguet, le leader de Vox Populi, un temps pressenti sur la liste, mais dont l'image sulfureuse ne collait finalement pas à celle lissée voulue par le FN. Ce dernier s'est fendu d'un tweet assassin le 1er mars dernier. Message qu'il a depuis effacé mais qui est visible ci-dessous. 


En revanche, le groupuscule de l'ultra droite Vox Populi sera bel et bien présent sur la liste FN avec Christelle Civeaux, comme le signalait La Rotative il y a peu.  Une preuve supplémentaire que la dédiabolisation du FN n'est qu'un élément de langage...

0 commentaires

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Stats