Formulaire de contact

Nom

E-mail *

Message *

Sur Facebook

Sur Twitter

Sur Flickr

Abonnés

De mes p'tites mains

De mes p'tites mains
Blog création à découvrir

Ils en parlent

mercredi 16 octobre 2013

Michelin : les négociations au point mort

Ce sont de mauvaises nouvelles que les représentants syndicaux ont apporté aux salariés de Michelin, ce mardi soir vers 19h30. Revenus de la première réunion de négociations qui s'est déroulée dans l'après-midi, les syndicaux sont arrivés à l'usine le visage serré. La direction de Michelin a en effet refusé de faire le moindre geste envers les salariés tant que l'usine de Joué-lès-Tours sera bloquée. De plus, la direction refuse de discuter des propositions avancées par l'intersyndicale et souhaite négocier uniquement à partir des mesures qu'elle a transmise fin septembre.

Pour les représentants syndicaux, c'est un signe de mépris envers les salariés jocondiens, argumentant sur le fait que les propositions de la direction sont inférieures aux précédents plans sociaux de l'entreprise. Ils souhaitent que Michelin parte sur les mêmes bases que lors du plan social de l'usine de Montceau les Mines en 2009.

Le discours d'Antoine Salguero, délégué central Sud-Michelin : 



Du côté des salariés, un mélange d'abattement et de colère se faisait sentir sur les visages.  La journée de demain s'annonce capitale pour la suite, les salariés devant décider de la conduite à tenir. Ce soir, certains voulaient durcir le mouvement de grève en organisant des actions en dehors de l'usine afin d'accroitre la médiatisation de ce plan social qu'ils estiment injustes.

Pour l'heure, les négociations ont été suspendues en début de soirée. La direction de Michelin a laissé entendre qu'elle ne pourrait les reprendre qu'à la condition que l'usine soit débloquée d'ici vendredi.

Les syndicats organisent une conférence de presse ce mercredi à 10h du matin à l'usine.


0 commentaires

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Stats