Formulaire de contact

Nom

E-mail *

Message *

Sur Facebook

Sur Twitter

Sur Flickr

Abonnés

De mes p'tites mains

De mes p'tites mains
Blog création à découvrir

Ils en parlent

jeudi 31 octobre 2013

Michelin et Demain Le Grand Soir


"Demain Le Grand Soir", l'émission sur Radio Béton a mis en ligne sa feuille de choux du mois de novembre. Dans celle-ci, ils reviennent à deux reprises sur Michelin. Une des deux notes est nommée comme ce blog (en les remerciant de la référence). Je m'associe pleinement à ce qui y est écrit  :
Ça avait fait les J.T. nationaux : le 10 juin dernier, l’usine Michelin de Joué-Les-Tours annonçait la suppression de 730 postes sur 900 pour l’activité poids lourds d’ici à 2015. 81% de rabais ! 
Ils avaient tous rappliqué : médias, protagonistes politiques locaux ou nationaux, pour « s’insurger » ... Le temps d’un quotidien. Il y avait là, du sensationnel à rafler dans la détresse ouvrière (on la volait encore !), une image à cultiver dans des interventions stériles où tout n’était que ravalement de façade narcissique organisé, parfaitement conscients que cette représentation ne durerait que le temps de passer à d’autres destructions : PSA, Alcatel (et demain, à qui le tour ?) ...
Demain, ils seraient ailleurs, sur un autre « bon coup », les prédateurs. 

Il y avait eu l’été et le temps d’encaisser. 

Le 8 octobre, les « Bibs » étaient rassemblés : 800 personnes pour une journée de manifestation dans les rues de leur ville, occupation de la rocade, pneus brûlés (quelques riverains se sont plaints des mauvaises odeurs) pour épandre leur colère jusqu’au ciel ; on allait les jeter et briser leur vie, obsolescence programmée. Le succès de ce rassemblement les a confortés dans la lutte. 
Tandis que le « grand » patron fuyait par la porte de service accompagné de ses bien trop nombreux gardes du corps quand ils ont envahi l’usine, les « Bibs » qui mettaient le feu au Bibendum, sont restés soudés comme des métallos, solides comme un poids lourd. 
La direction avait instauré un calendrier de négociations : on leur proposait des miettes et du foutage de gueules. Le droit de gagner moins. 
Du 8 octobre à ce jour, bien qu’alertés, les médias nationaux, les 95% du « gratin » politique les ont ignorés, autruches, têtes dans le sable . 
Seuls, les médias régionaux ont assuré la couverture.
 L'ensemble de la feuille-info est disponible ici (PDF)


Michelin : Le point sur les négociations :

Pour revenir à Michelin, les négociations se sont poursuivies hier entre intersyndicale et direction. Les syndicats en ont profité pour effectuer des demandes supplémentaires concernant les mesures d’âges, les indemnisations lors des ATP (Ateliers de transition professionnelle), l'augmentation de la prime supra-conventionnelle. 

La direction doit apporter ultérieurement des réponses concernant les ATP. Elle a en revanche refusé une nouvelle augmentation de la prime supra-conventionnelle. Elle refuse également de prendre en compte l'année 1959 au complet pour les mesures d'âge. 

Les deux parties ont également discuté des différentes questions qui entourent les mobilités internes et externes, comme les indemnisations (compensation des écarts de primes, de salaires, de prix des loyers, de déménagements, de perte d'emploi du conjoint...), les aides diverses (formations, recherches de logements, périodes de détachements...)

Direction et syndicats doivent se revoir le 06 novembre pour la prochaine réunion de négociations.

0 commentaires

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Stats