Formulaire de contact

Nom

E-mail *

Message *

Sur Facebook

Sur Twitter

Sur Flickr

Abonnés

De mes p'tites mains

De mes p'tites mains
Blog création à découvrir

Ils en parlent

mercredi 25 septembre 2013

Les provocations de la direction de Michelin

[MAJ à 19h avec l'article de France 3 sur le débrayage du jour à l'usine de Joué-lès-Tours]

France Bleu Touraine hier a annoncé que Michelin recrutait actuellement une dizaine d'intérimaires, alors que l'usine de Joué-lès-Tours est actuellement en plein plan social avec la suppression de 730 postes. Une annonce vécue comme une provocation par les salariés qui ne savent pas quel sera leur avenir dans les prochains mois et qui tombe également en pleines négociations du plan social. Des négociations qui pour le moment ne satisfont pas les salariés, les propositions de l’entreprise étant jugées insuffisantes et déconnectées de la réalité.
Les ouvriers ont de quoi se sentir provoqués, comme en témoigne cet autre exemple :  La semaine dernière, la direction avait anticipé un mouvement de grève sur l'usine, suite à la première réunion de négociations sur le volet social. Une anticipation qui montre par ailleurs qu'ils sont conscient de l'insuffisance de leurs propositions et qu'ils sont conscients que cela ne va pas contenter les salariés. La direction avait ainsi en prévention, demandé à des usines tierces (en Allemagne et en Espagne notamment) de fournir la production de semi-finis (les ateliers qui doivent rester à Joué-lès-Tours) prévue sur la semaine à Joué-lès-Tours. Au final, aucun mouvement de grève ne fut à signaler sur le site jocondien. Les cadres de l'usine ont alors demandé aux ouvriers des ateliers concernés, de ne pas venir travailler samedi et de poser une journée de congés (ou de repos compensatoire), dans la mesure ou ils n'avaient pas de production à fournir puisque faite ailleurs.

La tension se fait ainsi de plus en plus sentir au fur et à mesure que les négociations se poursuivent et les salariés se sentent méprisés. Un débrayage a d'ailleurs eu lieu aujourd'hui, 25 septembre comme l'annonce France 3 sur son site.

Dans ce combat face à la direction, ils vont avoir besoin de soutien. D'ailleurs à ce titre, j'ai été surpris lors du rassemblement en marge du CCE le 11 septembre dernier de ne pas voir plus d'élus venus soutenir les salariés. Pas de présence notamment du député de la circonscription, Laurent Baumel, que l'on n'entend plus sur ce sujet depuis ses interventions de juin dernier. Philippe Le Breton était bien présent avec une adjointe, mais le reste de la municipalité, majorité comme opposition était absente. Alors que c'est le plus grand plan (drame) social connu en Touraine à ce jour, la présence sur le terrain et les prises de positions dans les médias des élus seraient pourtant un signe de soutien important pour les salariés et un message fort pour la direction.

Ci-dessous le tract de l'intersyndicale suite à la réunion du 19 septembre dernier : 




















1 commentaires

Anonyme

Comment espérer une prise de position des élus tourangeaux? Un peu de courage dans votre article! Dites à vos lecteurs qui est à l'origine de la destruction des emplois? Les lois récemment votées ne vont qu'amplifier le phénomène et appauvrir ceux qui n'ont que leur travail pour exister.

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Stats