Formulaire de contact

Nom

E-mail *

Message *

Sur Facebook

Sur Twitter

Sur Flickr

Abonnés

De mes p'tites mains

De mes p'tites mains
Blog création à découvrir

Ils en parlent

mercredi 4 septembre 2013

Les éléments de langage de Michelin

Alors que les négociations entre représentants du personnel et direction ont commencé autour de la suppression de plus de 700 postes et la fermeture de l'activité Poids Lourd, les salariés de Michelin Joué-lès-Tours ont reçu une plaquette explicative de la direction. Dans celles-ci on retrouve tous les éléments de langage, faisant presque croire que Michelin est un modèle : 

La couverture en elle-même est incroyable : 


On y voit plein de salariés Michelin au travail. Tous sont en train de travailler avec un grand sourire, heureux de faire parti de la grande famille Michelin. Seulement à Joué, les salariés  n'ont plus trop envie de sourire depuis le mois de Juin, et bientôt ils ne pourront plus travailler non plus... Mais bon, c'est pour le bien de la grande famille hein, allez souriez !

La suite est une succession de blabla assez vague, faisant passer l'entreprise pour un exemple social qui offre une chance incroyable de réussite à l'employé. Ce document est un modèle du genre en éléments de langage : on ne parle pas de fermeture d'atelier, de mutation, de chômage, mais plutôt de mobilité externe, interne, d'accompagnement des salariés, de décroissance organisée...

Bon évidemment, dans ce fascicule on n'explique pas que les salariés ont le choix entre rester en Touraine, avec le risque de pointer au chômage ou partir sur un autre site avec toutes les conséquences que cela entraine sur la vie privée (quid du conjoint et de son emploi ? Quid des logements pour ceux qui sont propriétaires ? Quid du bouleversement pour les enfants ? ...). Sans oublier que tout cela se fait dans la précipitation (annonce en Juin 2013, premiers départs au premier trimestre 2014).

 





















Enfin en bonus, cette page ci-dessous est également mémorable : 


A en croire la direction, grâce à leur décision : après la décroissance organisée de la production Poids Lourds (c'est à dire l'arrêt de la fabrication Poids lourd et la suppression de 730 postes), le salarié pourra grâce aux itinéraires proposés par Michelin : 
  • construire un projet personnel (obliger sa famille à tout quitter et déménager dans une autre ville pour à peine plus que le SMIC par exemple), 
  • réussir dans l'emploi (Là, on pourrait presque croire à une blague), 
  • et permettre au site de Joué-lès-Tours d'être performant demain (forcément, Ducon, on va économiser grave sur le cout du travail en faisant de Joué un site de seconde zone). 

Au final, après avoir lu ce fascicule, on en arriverait presque à remercier Michelin. Et toi, cher employé qui avais une vie bien cadrée avec un emploi stable, deux salaires à la maison, des enfants bien intégrés, une belle maison à crédit... tu devrais être heureux et reconnaissant de tout ce que fait Michelin pour toi. 

Qui peut croire à la direction de Michelin que ce genre de fascicule va calmer la colère de salariés qui risquent de tout perdre ? Sont-ils à ce point déconnectés de la réalité ? Ou alors ils prennent vraiment leurs employés pour des cons, non ?

2 commentaires

enr37

en gros si je comprend bien l'organigramme, les "accords avec le personnel" se sont passés en, juillet aout.
euuuhh #fail

Anonyme

Quel cynisme envers les ouvriers. C'est une honte.

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Stats