Formulaire de contact

Nom

E-mail *

Message *

Sur Facebook

Sur Twitter

Sur Flickr

Abonnés

De mes p'tites mains

De mes p'tites mains
Blog création à découvrir

Ils en parlent

mercredi 4 juillet 2012

Exposition Pierre Bourdieu : Images d’Algérie

Actuellement et jusqu'au 4 novembre prochain, la mairie de Tours organise au château de Tours, en partenariat avec le Jeu de Paume, l'exposition Pierre Bourdieu : Images d'Algérie. Une affinité élective. 
source
A l'occasion des 50 ans des accords d'Evian, cette exposition propose de revivre cette période, dont la plaie n'est toujours pas refermée, au travers des photographies prises par le sociologue entre 1958 et 1961 : 

"Pierre Bourdieu plaçait son œuvre photographique dans le contexte de son travail sociologique, tout en soulignant les liens d’affection qu’il entretenait avec ce pays."

Le tarif est de 3 euros (1,50 à prix réduit). 

Pourquoi les expositions du Château sont devenues payantes ? 

A l'instar, des dernières expositions photographiques programmées depuis 2010, celle-ci est donc payante. Lors de la précédente sur la reconstruction des villes françaises, nous avions débattus de cette non-gratuité avec Dadavidov et Catherine. Face à notre interrogation sur le "pourquoi des entrées payantes",  la mairie de Tours nous avait répondu sur sa page Facebook de la sorte :
  • L'installation des expositions du Jeu de Paume entraine des frais techniques particuliers. Une délibération a donc été votée afin de fixer un prix d'entrée à ces expositions, et ainsi couvrir ces frais supplémentaires. Les expositions du 2ème et 3ème étage du Château restent gratuites. 28 novembre 2011, 15:39
Pour être plus précis, la mairie de Tours a passé en 2009 avec l'association du Jeu de Paume une Convention de partenariat culturel pour un an. Cette convention prévoit que la ville de Tours organise deux expositions à l'année en partenariat avec l'association du Jeu de Paume qui fournit les oeuvres. Cette convention a depuis été renouvelée annuellement et accentuée avec un volet "formation des étudiants en master d’histoire de l’art à la pratique de la visite-conférence et aux échanges avec les publics." Cette convention est d'ailleurs déjà renouvelée pour l'année 2013. (lien pdf vers le compte rendu du conseil municipal du 29 mai dernier)

Pourquoi la non-gratuité me gène ?

L'une des images fortes que Jean Germain a voulu promouvoir depuis qu'il est maire est celle de l'ouverture de la culture à tous. La tête de gondole de cette politique était la création au château de Tours d'un lieu d'expositions temporaires et gratuites.

Ainsi, jusqu'à présent la mairie prenait soin de programmer des expositions diverses et variées. Quelques grandes expositions gratuites ont permis de découvrir de grands artistes comme Calder, Buren ou Miro. Mais outre ces gros évènements, les tourangeaux pouvaient voir gratuitement des expositions d'artistes moins connus, dans différents types d'arts (sculpture, peinture, photographie...).

Or le partenariat avec le Jeu de Paume laisse moins de place et de temps aux autres activités potentielles. Certes, les expositions du Jeu de Paume ne concernent que le rez de chaussée et le premier étage du château, cependant nous pouvons remarquer que c'est sur ces expositions que la mairie communique et qu'elle a tendance depuis à meubler plus qu'autre chose le reste de l'espace.

En clair, je trouve que ce partenariat était très intéressant sur une courte période, mais qu'il perd de son charme sur du long terme car trop systématique ce qui bloque d'éventuels autres évènements.

Enfin, je me méfie de cette multiplication des entrées payantes car l'exception (argument municipal) n'est plus à partir du moment ou elle se répète. Or c'est la cinquième exposition consécutive présentée par le Jeu de Paume. Si l'on rajoute les deux probablement prévues en 2013, cela en fera sept et trois années consécutives de non-gratuité. De quoi faire rentrer en douceur, dans l'esprit des tourangeaux, la norme de l'entrée payante. 
Bref, je me demande si la multiplication de ces expositions ne favorise pas une remise en cause de la politique de gratuité pourtant tant avancée ces dernières années par la municipalité. Il y aura-t-il un retour au gratuit avec de grandes expositions à la fin du partenariat avec le Jeu de Paume ?

9 commentaires

Julien Lavergne 14:09:00

Très intéressant

surtout le passage concernant la renouvellement tacite de la convention entre la ville et le jeu de paume.

On ne peut pas nier l'action louable du jeu de paume. Maintenant, il n'y a pas que ça à Tours et certainement d'autres forces culturelles aimeraient bénéficier du chateau de Tours comme lieu d'exposition et vitrine.

Catherine Lemoine 14:29:00

J' aimerais revenir sur le fait que l'entrée gratuite n'apporte pas de hausse du nombre de visiteurs (cela a été prouvé) donc se poser plutôt la question pourquoi n'y a t-il pas plus de visiteurs quand c'est gratuit: Une éducation culturelle manquerait-elle ?
De plus, oui la culture a un prix et un coût: faire venir des oeuvres coûtent cher.
Et enfin je disais aussi que ce qui n'a pas de prix est dévalorisé.

Matfanus 15:54:00

@Julien : Merci pour ton avis et oui je pense aussi que le château doit revenir un lieu éclectique.

@Catherine : Merci de contribuer au débat. Pour la question de la gratuité, si ce n'est pas prouvé que cela augmente le nombre d'entrées, certaines enquêtes ont montré en revanche que cela permet d'attirer un autre public moins habitué aux lieux d'arts. C'est en cela que c'est primordial à mon sens.
Pour l'éducation culturelle, je poserai la question des scolaires. L'entrée est-elle payante pour les sorties scolaires ou pas ? La gratuité entraine des facilités dans ce domaine. Facilités qui ne sont pas négligeables quand on sait comment cela devient compliqué de financer les projets pédagogiques hors-classe.

Pour le coût des expositions et de la culture dans son ensemble, j'en suis bien conscient. Mais la répercussion de ce coût dépend de la volonté municipale.

Pour moi le principal problème est que la répétition des entrées payantes ressemble à une remise en cause de cette volonté municipale d'ouverture à tous vantée jusque là, y compris dans la campagne de 2008. Et tout ceci ce fait discrètement je trouve.

Catherine Lemoine 16:36:00

Je me souviens être allée plusieurs fois au château de Tours dans le cadre d'un projet d'école et l'entrée était gratuite.

Matfanus 16:42:00

Oui, justement. Est ce que c'est toujours le cas avec les expos du jeu de paume ?

Anonyme

et quid de l'expo pour ceux qui y sont allés?
j'hésite à y aller alors j'aimerais avoir un retour

merci d'avance

Matfanus 21:50:00

@anonyme : pas encore été voir pour ma part

Eric Caillé 11:07:00

La gratuité est un devoir pour les municipalités de gauche.
Pour mémoire le smic horaire brut est à 9,40 €.
3 €. (net) représente 40 % de cette dite somme !!!
La féodalisation des classes populaires à la télé-merde ne remonte pas à aujourd'hui.
Nos municipalités de gauche doivent après la gratuité (et peu importe le nombre d'entrées) des lieux publiques pas forcément accessibles à tous, reconquérir les quartiers avec des choses simples : cinémas ambulants, bibliobus, défis sportifs et que sais-je... avec pour partenaires les associations avec de vrais budgets (ambitieux).
Les municipalités de droite, ça les arrange bien...
Voilà, je n'ai pas voulu faire long.

catherine Lemoine 15:57:00

Le festival "Rayons frais, les arts de la rue" est gratuit ...C'est du 12 au 15 juillet

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Stats