Formulaire de contact

Nom

E-mail *

Message *

Sur Facebook

Sur Twitter

Sur Flickr

Abonnés

De mes p'tites mains

De mes p'tites mains
Blog création à découvrir

Ils en parlent

dimanche 12 février 2012

La droite tourangelle en ordre dispersé

Peltier et Briand, main dans la main.
A Droite, tout le monde avance dorénavant à visage découvert en vue des Législatives sur la première circonscription d'Indre et Loire. L'UMP a comme prévu, officiellement investi Guillaume Peltier pour reprendre la circonscription de Tours à Jean Patrick Gille. Face à lui, Thibault Coulon a décidé de maintenir sa candidature et de démissionner de l'UMP par la même occasion. Ils croiseront le fer avec Christophe Bouchet du Parti Radical de Borloo, soutenu lui par l'union des centristes à laquelle fait parti le Nouveau Centre. Xavier Dateu, membre de ce dernier, a décidé lui aussi de se présenter sans avoir l'investiture de son parti, tandis que la leader du parti d'Hervé Morin en Touraine, Sophie Auconie, est courtisée par l'UMP et son chef Philippe Briand qui aimerait la voir en suppléante de Guillaume Peltier

Bref, je sais pas si vous avez tout suivi, mais c'est le bordel pour reprendre l'expression de la semaine.  


Une intrigue locale et nationale :

Cette intrigue politique s'analyse à deux niveaux d'échelle. Tout d'abord à l'échelle locale, deux facteurs rentrent en jeu. Le premier est lié à la personnalité de Guillaume Peltier, transfuge de l’extrême droite, qui essuie un refus de la part d'une partie de la droite tourangelle, à commencer par les ex-leaders de l'UMP Tours. Thibault Coulon en premier lieu, mais aussi Pascal Ménage, leader de l'opposition municipale qui a décidé lui aussi de quitter l'UMP suite à cette investiture et qui s'est rapproché de Christophe Bouchet et du parti Radical. Le deuxième facteur concerne la gueguerre interne depuis des années au sein de l'UMP entre les partisans de Philippe Briand et ceux de Renaud Donnedieu de Vabres (RDDV). En effet, ce soutien envers Peltier de la part de Briand et de ses proches, leur permet de faire table rase de la période RDDV sur Tours avec qui ils n'étaient que peu en phase. En 2007 et 2008, Briand n'avait soutenu RDDV qu'à demi mots, certains lui reprochant même de n'avoir rien fait pour empêcher Peltier de présenter des candidatures concurrentes. En 2008, Briand s'était montré en effet assez conciliant avec Peltier lors des municipales, en se contentant de dire "Guillaume est ambitieux, il est jeune, il doit apprendre à être patient, son heure viendra". Une complaisance dans le propos à l'opposé des mots durs qu'il a aujourd'hui envers les candidatures dissidentes. 

Le deuxième niveau de l'intrigue, se joue au niveau national. A cette échelle, Tours apparait comme une étude de cas de la droitisation de l'UMP ces derniers temps. A l'instar de ce qu'il se passe au niveau national, l'UMP 37 prend le virage de la droite dure dont la candidature de Guillaume Peltier, fer de lance de la droite Populaire, soutenu personnellement par Jean François Copé et Nicolas Sarkozy n'en est que le symbole. Alors que l'UMP originelle se voulait comme un grand rassemblement de tous les courants de droite, aujourd'hui les radicaux font route à part, tout comme le Nouveau Centre, et le Centre-droit dans son ensemble. Tous rejettent cette dérive et ce rapprochement vers les idées d’extrême-droite du parti présidentiel.
C'est d'ailleurs au niveau national que les choses pourraient se décoincer à en croire Philippe Briand. Ce dernier espère en effet un accord national entre les radicaux et l'UMP, accord qui obligerait vraisemblablement Bouchet à retirer sa candidature.

A Quitte ou Double ? 

Les Législatives sont encore loin pour pouvoir tirer des plans sur la comète, et nul ne doute que le résultat de l'élection Présidentielle un mois plus tôt aura un fort impact sur ce scrutin. Cependant, on peut déjà se demander ce qu'il adviendra de l'UMP 37 à l'issue de ces élections. En cas de victoire, Guillaume Peltier apparaitra définitivement comme le nouvel homme fort de la droite locale et comme le candidat incontestable pour prendre la mairie en 2014. Le leadership de Philippe Briand n'en serait que renforcé également. A l'inverse, en case de défaite, la carrière de Guillaume Peltier sur Tours sentira sérieusement le souffre, lui qui a déjà été battu à quatre reprises dans cette commune. Dans ce cas, il se pourrait que Philippe Briand soit également fortement remis en cause. Les mois qui suivront s'annonceront alors compliqués. Après 2008, cela pourrait ressembler à une deuxième année zéro pour la droite locale où tout serait une nouvelle fois à reconstruire.

11 commentaires

dada vidov 20:01:00

Ben, dis donc... Très belle analyse !

Matfanus 21:13:00

Merci :-)

Anonyme

C'est vrai que c'est bien vu !
Si seulement les journaleux des canards locaux pouvaient rédiger des analyses aussi justes, on prendrait plus de plaisir a lire la nounou.

Matfanus 23:12:00

@Anonyme : Merci.

Mais pour être honnête, bien que je sois moi même critique envers les médias sur le traitement de certaines infos, il faut reconnaitre que mes analyses et billets de blogs sont aussi en partie alimentés par ce que je lis dans la presse justement.

De droite mais pas populaire

Bonne analyse effectivement.
J'ajouterai que derrière ces querelles il y a la conception que l'on se fait de la politique. D'un côté se servir (pour son business ou ses ambitions nationales), de l'autre servir le bien commun.

En fin connaisseur que vous êtes des joutes locales, vous rangerez aisément chaque protagoniste dans l'une ou l'autre de ces 2 visions.

Matfanus 15:41:00

@dedroite... : merci.

Anonyme

C'est une analyse incomplète, vous oubliez que même sans Peltier c'est le "bordel" sur Tours à l'UMP, il n'y a qu'à voir l'état de l'opposition municipale, Ménage ne fait pas l'unanimité.

Et ce n'est pas Coulon qui peut faire office de leader. Ce dernier s'est fait un nom en se servant de l'épisode Femme-Loire. Rappelons aussi qu'il n'a aucune légitimité puisque les militants de Tours l'ont rejeté comme délégué sur la 1ere.

Quand aux deux autres que vous citez, ils font parti du Centre, libre à eux de partir seuls au 1er tour, le rassemblement se fera au pire au 2nd, au mieux avant.

En clair, personne ne peut se prétendre leader de la droite sur la 1ere. Guillaume Peltier est un homme neuf, loin de ces querelles partisanes qui gangrènent l'UMP à Tours depuis trop longtemps. Rien que pour ça, son investiture est méritée.

Matfanus 18:39:00

@Anonyme : Votre analyse est incomplète également : Peltier n'est pas un homme neuf, il a déjà été défait à 4 reprises sur Tours, sous deux étiquettes différentes.

Chieuvrou 01:47:00

Je ne vois qu'une solution, qu'un homme providentiel capable de sauver la droite tourangelle : Jean Delaneau.

Come back, Johnny !

Matfanus 07:26:00

@chieuvrou : mouarf! Tu veux dire que la droite c'était mieux avant ? ;-)

Chieuvrou 02:15:00

À propos de puissante analyse, celle de notre cher Phiphi Brillantine hier, dans La Nouvelle République, valait son pesant de sucres d'orge. Je résume, de mémoire : il est urgent de réélire Nicolas Sarkozy car, au bout de cinq ans de mandat, ce dernier habite enfin la fonction présidentielle ; qui plus est, une fois remonté sur son trône, ne pouvant se mettre aussitôt en campagne, comme il y a cinq ans, pour un troisième mandat, qu'il ne pourra légalement briguer, notre homme ne manquera pas, sitôt réélu, d'être cette fois aimé de tous, même des plus récalcitrants, un peu comme l'est aujourd'hui l'ancien Grand Magouilleur qui le précédait et à qui le bon peuple, paraît-il, pardonne les innombrables turpitudes. Le plus beau était malgré tout pour la fin : d'ailleurs, il y a eu méprise sur le côté bing-bling, le dîner au Fouquet's, le yacht de Bolloré, le « casse-toi pauv'con » et tutti quanti, car tout ça n"était dû qu'au chagrin du pauvre Nicolas qui tentait par là, maladroitement, certes, de reconquérir à l'esbrouffe sa chère Cécilia...

Phiphi nous a épargné la petite Giulia qu'il importe de ne pas jeter à la rue en congédiant son pauvre petit papa en avril, mais c'était moins une.

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Stats