Formulaire de contact

Nom

E-mail *

Message *

Sur Facebook

Sur Twitter

Sur Flickr

Abonnés

De mes p'tites mains

De mes p'tites mains
Blog création à découvrir

Ils en parlent

Dossiers à la Une

Michelin Joué-lès-Tours

Suivi complet du plan social à l'usine Michelin de Joué-lès-Tours et des 726 suppressions de postes.

Mame : un patrimoine tourangeau

Retour sur la saga Mame à Tours...

Le Magasin Général

Dossier spécial sur le Magasin Général des matières de Saint-Pierre des Corps.

samedi 29 octobre 2011

Tuerie de Tours : cette funeste matinée de 2001

Il était environ 9h45 ce lundi matin là quand le bus Fil Bleu dans lequel je me trouvais me déposa Place Jean Jaurès. Comme tous les matins, les écouteurs sur les oreilles je m'étais laissé bercé, en remontant l'avenue Grammont, par les vibrations de la route. Cette fois-ci le chauffeur nous avait fait descendre un peu en amont de l'arrêt prévu, une petite centaine de mètres plus bas. Devant notre bus se trouvaient déjà plusieurs autres bus arrêtés, alignés les uns derrière les autres. Le chauffeur ne sachant pas ce qui se passait avait ouvert les portes pour ne pas nous faire perdre de temps. Je descendis donc du bus pour traverser à pied la place Jean Jaurès par son côté gauche afin de prendre la direction du boulevard Béranger. J'étais alors en fac d'histoire et j'avais un cours qui débutait à 10h sur le site Béranger de la fac, en bout du boulevard  éponyme. Autour de moi, tout en marchant, je regardais les bus arrêtés, les chauffeurs qui discutaient entre eux et les passants qui regardaient je ne sais quoi. Pas très badaud par nature, je ne m'étais pas arrêté, ni cherché à savoir ce qui se passait. J'avais juste continué mon chemin pour être à l'heure pour le début de mon cours. En arrivant sur le boulevard Béranger, il n'y avait pas de signe alarmant, ni foule, ni affolement, aucun cri, aucune panique. 

Ce n'est qu'arrivé près du croisement du boulevard et de la rue Georges Sand, que j'ai vu que quelque chose de vraiment particulier se produisait. A cet endroit se trouvaient quelques personnes attroupées autour d'un policier. Ce dernier me demanda de ne pas poursuivre mon chemin sur le boulevard mais de passer par la rue George Sand puis Victor Hugo à cause d'un forcené. Sans me donner plus de précisions, il me demanda simplement de passer. Le forcené était-il un malfrat ? Un braqueur ? Venait-il en convoi au Palais de Justice voisin obligeant le blocage de la voirie ? Je n'en savais rien et avant de reprendre mon chemin, j'ai juste eu le temps d'appercevoir au loin à quelques dizaines de mètres un homme au sol. Etait-il blessé ? Avait-il fait un malaise ? Etait-ce le forcené ? Je n'en savais non plus rien et me rendis vers la fac par la rue parallèle au boulevard. Ni affolé, ni apeuré, juste intrigué par ce qui se passait.

Sans le savoir ce matin là, je me trouvais au mauvais endroit mais au bon moment. Certains n'avaient pas eu cette chance. Ils étaient passés par le même endroit mais quelques minutes plus tôt. L'homme que j'avais vu au sol avait été abattu et était mort. C'était un lundi, quatre personnes avaient perdu la vie lors de cette funeste matinée. C'était il y a dix ans...

vendredi 28 octobre 2011

Les bords de Loire tagués

A l'occasion du 50e anniversaire du 17 octobre 1961, certains ont en profité pour taguer la Fac de Tanneurs et les bords de Loire de slogans explicites : 


(d'autres slogans ont également été également inscrits, mais les services municipaux avaient déjà nettoyé les lieux quand j'y suis passé). 

Au delà du vandalisme et du problème de dégradation des lieux, ce genre de messages prouve une fois de plus le malaise qui entoure la guerre d'Algérie et les évènements qui lui sont liés. Le rapprochement entre Papon et Guéant sur l'un des messages prouve aussi la dangerosité des discours du gouvernement au sujet des questions d'immigration et les amalgames qui peuvent en découdre. 
 
La guerre d'Algérie, à l'image de la période vichyste il y a quelques décennies, continue ainsi d'être "un passé qui ne passe pas" pour reprendre la célèbre expression de l'historien Henry Rousso. Afin de tourner définitivement la page, il serait temps que l'Etat cesse de se cacher et décide enfin à ouvrir une véritable réflexion sur ces évènements et sur leurs conséquences jusqu'à aujourd'hui. 

jeudi 27 octobre 2011

Réhabilitation de la chapelle Saint-Libert

La chapelle vue de l'avenue Malraux
Comme le rappelle la NR de ce jour, les travaux de l'avenue Malraux qui bloquent la voie de circulation dans la direction de Tours-Centre sont dus à la réhabilitation de la chapelle Saint-Libert. 

Les travaux bloquent une voie de circulation
Cette ancienne chapelle du XIIe siècle abandonnée et oubliée a été rachetée par la Société Archéologique de Touraine (SAT) en mai dernier dans le but de la réhabiliter. Les travaux doivent s'étaler sur trois ans, ce qui laisse présumer de l'ampleur de la tache. La première tranche consiste donc à dégager la chapelle des constructions du XIXe siècle qui l'encerclait et qui la rendait invisible de la rue. 

Par la suite, la SAT s'attaquera à la chapelle en elle même en restaurant murs et sol. Pour le moment, à l'intérieur, seule la charpente a été rénovée.  Une fois terminée, la SAT compte faire de ce lieu son siège social.
 
On dégage ce qui reste de l'ancienne maison attenante
L'intérieur de la chapelle
La charpente rénovée
La chapelle servit de salpêtrière au XVIIIe siècle, les murs en gardent des traces

La personne de la SAT que j'ai croisé et qui m'a gentiment laissé visiter les lieux, m'a annoncé que le coût du projet est estimé à 1,2 millions d'euros et que le budget n'est pas encore totalement bouclé. Il lance donc un appel à tous les éventuels mécènes intéressés par cette restauration de patrimoine.

Pour en savoir plus sur ce projet je vous laisse aller voir le site de la SAT : 

dimanche 23 octobre 2011

Le site de la ville de Tours de nouveau piraté

Source : Dadavidov
[MAJ] Retour à la normale sur le site à 14h45.

C'est Dadavidov qui en a fait la découverte ce matin, le site de la ville de Tours a été piraté.  

Il y a un mois, alors qu'une rumeur faisait état d'un piratage, la mairie avait démenti. Cette fois-ci aucun doute au vu de l'image insérée sur le site et du message du hacker : 
IL YA MALHEURESEMENT UNE GROSSE FAILLE SUR LE SITE INTERNET

FAILLE DE TYPE SQL

SITE HACKED BY XpX-TPZ
Pour vous servir ;)
Le pirate a bien réussi son coup, en agissant un dimanche, il est sur que les services municipaux seront moins réactifs. A l'heure actuelle, le piratage est toujours visible sur le site.

samedi 22 octobre 2011

Drôle de semaine

Cette semaine fut une drôle de semaine.
Une semaine étrange, légèrement inquiétante. Une semaine étrange, dans laquelle on ne se sent pas tout à fait à sa place, où l'on se sent dépassé par ce qui nous entoure, à la fois étranger mais aussi concerné par les évènements. 
Oui, cette semaine, l'atmosphère était particulière à Tours. 

Cela a commencé mercredi quand nous apprenions que depuis mardi, 28 demandeurs d'asile dont 11 enfants se retrouvaient à la rue, au mépris des lois républicaines. Trimballés du centre de vie du Sanitas, au hall de l'hôpital Bretonneau en passant par le Palais des Sports, aucune solution sérieuse ne leur fut proposée. Malgré les appels au 115, les associations n'ont pu trouver de place dans les centres d'hébergements. Ces demandeurs d'asile adultes comme enfants ont donc été traité en toute inhumanité avant de trouver refuge hier dans une salle de l'église Saint-Pierre-Ville dans le quartier Blanqui. Une situation provisoire qui devrait durer jusqu'à mardi, après ce sera de nouveau l'incertitude. JP Gille, le député de Tours s'est fendu hier d'un communiqué rappelant à l'Etat ses obligations en matière d'hébergement d'urgence. Cependant, même si il est vrai que ce genre de situations dépend de l'Etat par l'intermédiaire des services préfectoraux, je regretterai que la municipalité, dans laquelle JP Gille est conseiller municipal, n'ait pas fait grand chose pour rendre cette situation un peu moins inhumaine. 

Drôle de semaine oui, car dans le même temps, les services préfectoraux autorisaient un rassemblement vendredi soir du groupuscule d’extrême droite Vox Populi. Rassemblement qui sous couvert de commémoration de la victoire de Charles Martel sur les Arabes en 732 (Avec de nombreux raccourcis historiques falsifiés au passage) n'était ni plus ni moins qu'une réunion à caractère raciste visant à cracher sa haine contre les musulmans et plus généralement contre les immigrés (je vous laisse aller voir l'article NR et regarder la vidéo édifiante de ce rassemblement).

Cette semaine fut une drôle de semaine oui. 
Il y a des semaines où on voudrait n'avoir rien à dire. 
Il y a des semaines où on voudrait qu'il n'y ait pas d'actualité à développer... 
Il y a des semaines où on se dit vivement la semaine prochaine...

mercredi 19 octobre 2011

La cathédrale Saint-Gatien vue du Pub

mardi 18 octobre 2011

L'UMP 37 et le malaise Peltier


Depuis plus de quatre ans maintenant, Guillaume Peltier a investit le paysage politique tourangeau. Arrivé en tant que candidat du MPF (Mouvement de Philippe de Villiers) aux Législatives de 2007 puis aux Municipales de 2008, Peltier est aujourd'hui l'un des hommes forts de l'UMP locale.

Depuis le début du mois d'octobre, l'homme souvent qualifié d'ambitieux et d'opportuniste est au centre d'une polémique au sein de l'UMP 37. En cause, sa volonté de se présenter aux Législatives prochaines sur la 1ere Circonscription d'Indre et Loire (celle de Tours), ancien bastion de Jean Royer, tombée aux mains socialistes avec l'élection de Jean-Patrick Gilles sur Renaud Donnedieu de Vabres (RDDV) en 2007. Soutenu par les instances départementales (de Philippe Briand à Hervé Novelli en passant par Claude Greff) ainsi que par les instances nationales, Peltier parait avoir l'investiture promise.

Mais cela, c'est sans compter sur l'avis des militants locaux ni de Thibault Coulon et Pascal Ménage qui s'étaient eux pourtant soumis au vote des militants l'an passé pour l'élection du poste de délégué de la 1ere circonscription de l'UMP, prélude à l'investiture sur la circonscription. A l'époque Pascal Ménage l'avait emporté de peu face à son adversaire. Bien que les deux hommes se battent depuis plusieurs années pour obtenir le leadership sur Tours, ils semblent s'allier actuellement (voir cet article de la Tribune de Tours) pour contrer la montée en puissance de Peltier. Une volonté de ne pas se laisser faire illustrée par le communiqué ci-dessous :
"L’UMP Tours (1ère circonscription), avec son délégué, son comité de circonscription, et ses élus, s’est réunie pour réaffirmer sa responsabilité politique, tant vis-à-vis des instances départementales et nationales, que vis-à-vis des militants et adhérents.
En ce sens, elle entend diriger les grandes batailles de 2012, en organisant les campagnes sur le terrain, et en mettant en place, autour de personnalités incontestables, un comité de soutien au candidat de la majorité présidentielle le plus large possible.
Dans ce contexte, les annonces prématurées, qui ont pu être faites, n’engagent pas les instances représentatives et légitimes de l’UMP Tours, qui entend travailler avec toutes les composantes de la majorité présidentielle, dans un véritable esprit de rassemblement."
Un communiqué guère apprécié par Philippe Briand qui a fait un rappel à l'ordre autoritaire dans cette vidéo :




UMP: Guillaume Peltier candidat aux législatives? par tvtours

A l'UMP Tours, la guerre est déclarée et malgré les apparences que la droite veut laisser, le bazar a l'air d'être le plus total.

Mais pourquoi un tel bazar ? 

Les défaites électorales de ces dernières années ont pesé lourd dans l'ambiance au sein de l'UMP37. Les divisions sont apparues entre les partisans de RDDV et le reste du parti qui avait trouvé en l'ancien ministre l'unique responsable de cette descente aux enfers. En revanche pour les partisans de ce dernier, les instances locales n'ont jamais réellement aidé leur champion dans sa quête du pouvoir et l'ont ainsi conduit à l'échec et à celui de la droite par la même occasion.

A ces divisions s'ajoute la composante Guillaume Peltier. Ce dernier mal aimé des militants locaux qui lui reprochent outre son sulfureux passé (voir en fin de billet), d'être le bourreau de RDDV lors des campagnes électorales de 2007 et 2008 (voir à ce titre les chapitres du passionnant livre Un Taureau dans l'Arène de Christophe Colinet) a en revanche tout le soutien et la protection de Philippe Briand. Le président départemental y voit l'occasion idéale de débarrasser sa fédération des restes de l'héritage de RDDV avec qui il n'a jamais été en phase (ce dernier lui reprochant une complicité avec Jean Germain à son détriment). Un fossé s'est donc créé entre la tête et la base de l'UMP37 qui reproche un manque de transparence à ses instances et qui refuse de se voir imposer un candidat qu'elle n'a pas choisie (voir à ce sujet les quelques réactions sur la réunion du "G8 local" sur la page Facebook de l'UMP37). 

Guillaume Peltier a beau ainsi répéter à tue tête qu'il se pose en rassembleur, qu'il rêve d'unir la droite pour enrayer la spirale de la défaite, sa présence semble à elle même créer une division supplémentaire. Les problèmes de la droite locale sont ainsi loin d'être réglés...

Guillaume Peltier : un passé sulfureux

Quand Peltier était au FN
"Girouette", "Opportuniste", "Carriériste"... les petits surnoms "doux" ne manquent pas sur Guillaume Peltier. Pourtant, depuis quelques années, le trentenaire tente de se racheter une image auprès de l'opinion publique. Image qui reste pour le moment fortement négative et rattachée à son passé au FN. C'est en effet par ce parti que Peltier est entré en politique bien qu'aujourd'hui il cherche à minimiser ce passage en prétextant une erreur de jeunesse. Si les médias classiques commencent à oublier dans leurs articles cette naissance politique, sur internet en revanche les références sont légions y compris sur les sites d'extrême droite pour qui G. Peltier est devenu un traître ou un paria. Il faut dire qu'entre 1995 et 1998, le jeune Peltier faisait parti de la direction du FNJ (Front national de la jeunesse) avant de rejoindre le MNR (Mouvement national républicain), le parti de Bruno Mégret lors de sa scission avec le FN. Très ancré à l'extrême droite, Guillaume Peltier créé également à cette époque l'association Jeunesse Action Chrétienté qui entendait lutter contre le PACS, l’IVG, ou encore la pilule du lendemain et la contraception à l’école... Tout un programme !!!

Peltier au temps du MNR
Durant ces années, la bougeotte semblait être un virus pour le jeune Peltier qui en 2001 change de nouveau de parti pour rejoindre le MPF (Mouvement pour la France) de Philippe de Villiers. S'en suivent sept années durant lesquelles il franchit les échelons au sein du parti nationaliste. En 2007 il est ainsi porte parole de la campagne présidentielle de De Villiers, campagne qui lui permet d'avoir enfin une médiatisation nationale. Il devient alors un bon client des médias et se fait un nom sur la scène politique. Durant cette campagne, le porte parole Peltier se montre encore une fois proche des idées d’extrême droite, n'hésitant pas sur les plateaux TV à se montrer partisan du retour de la peine de mort par exemple. Une campagne durant laquelle il se montre également assez dur envers le candidat Sarkozy, comme en témoigne les citations suivantes :
Sa soif de pouvoir se faisant de plus en plus pressante et profitant de l'essor du phénomène de la droite dite décomplexée au sein de l'UMP, Guillaume Peltier se rapproche de plus en plus du parti présidentiel. Sur Tours cela ne se fait pas sans heurts avec le refus des partisans de RDDV de le voir les rejoindre (voir plus haut), mais finit tout de même par se faire en 2009. Depuis, Guillaume Peltier continue de se racheter une image positive : son blog ne mentionne plus son passé hors-mis ses années à l'UMP, tout comme sa biographie sur le média de droite Atlantico.
Table rase du passé donc et nouvelle virginité favorisée par son nouveau statut d'analyste de la vie politique grâce à l'entreprise qu'il a créé et qui fournit des enquêtes et analyses d'opinion dans une revue bi-mensuelle "La Lettre de l'opinion". Une façon comme une autre de se faire un place dans le paysage politique national.
Aujourd'hui, on le dit proche de Copé, Hortefeux et même de Sarkozy. Il se murmure même qu'il pilotera sa prochaine campagne présidentielle en Touraine, ce qui au vu de ses déclarations de 2007 se révèle être à posteriori assez cocasse vous en conviendrez...

En attendant, malgré qu'il n'a pour le moment jamais été élu (échouant à quatre élections successives sur Tours), il paraît réussir sa mue et devient petit à petit un homme influent à l'UMP. Affaire à suivre...

vendredi 14 octobre 2011

Elle a déserté son lit

"Elle" c'est la Loire, et en ce mois d'octobre elle ne semble pas pressée de réintégrer son lit. Une infidélité qui bien qu'annuelle, ne dure rarement aussi longtemps, tout au plus le temps d'un été. Mais cette année, la Loire semble vouloir prendre son temps, profiter encore un peu des beaux jours. A moins que ce ne soit que pour mieux se faire désirer ? Pourtant tôt ou tard, le retour à la réalité devra s'opérer, il va d'ailleurs surement se faire d'ici peu. Les choses vont revenir à la normale et alors de nouveau, au milieu coulera une rivière.




mardi 11 octobre 2011

Manifestation contre l'austérité : 2500 personnes à Tours

2500 personnes (source CGT) ont répondu présentes à l'appel de l'Intersyndicale ce matin à Tours pour manifester contre le plan d'austérité du gouvernement.  Une mobilisation assez conséquente à laquelle peu s'attendaient, preuve en est qu'un certain ras-le-bol existe...

De plus, parmi tout ce beau monde, le collectif de soutien aux 4 prévenu(e)s de Tours tenait un stand pour mobiliser autour de leur combat. L'appel de leur procès se tenant le 16 janvier prochain au tribunal d'Orléans. Il est encore temps de signer la pétition de soutien si ce n'est déjà fait : baleiniers.org

 Les photos de la manif : 

 

lundi 10 octobre 2011

Mariages chinois : l'hallucinante défense de Jean Germain

Invité il y a quelques jours sur TV Tours (Version Audio par Dadavidov ici),  Jean Germain n'a pu échapper au sujet des mariages chinois. Interrogé par le journaliste, le maire de Tours s'est une nouvelle fois défendu de façon hallucinante : 

 "Faudrait pas faire non plus de racisme"
 C'est par ces termes que Jean Germain a balayé la réponse au sujet du rôle de Lise Han dans la polémique, jetant ainsi la suspicion de racisme envers ceux qui attaquent la responsable des relations municipales avec la Chine. 
Si on résume : cet été nous étions des esprits chagrins en mal de beau temps (voir ici) et dorénavant nous voici racistes envers Lise Han et les chinois... De mieux en mieux et répartie vraiment indigne du sénateur-maire. Mais façon habile d'éviter la vraie question qui porte sur le fait qu'elle gère ce dossier pour la mairie et que c'est une entreprise dont elle était actionnaire avec son mari qui a eu le contrat de délégation!!! 
  
"Cette société ne fait pas de bénéfices sur ce sujet"

Concernant l'entreprise Time dont Lise Han était actionnaire et qui a reçu la délégation de l'organisation des mariages chinois, Jean Germain rétorque qu'il n'y a "pas de liens financiers extraordinaires" et que "cette société ne fait pas de bénéfices sur ce sujet". Façon de dire que cette relation ne coûte rien au contribuable. Bizarre car le Canard Enchainé avait indiqué que la société Time avait touché de la mairie la bagatelle de 445 000 euros ces dernières années. De plus je ne connais pas personnellement d'entreprise travaillant pour la gloire. En tout cas il serait intéressant que des journalistes se penchent sur ces liens financiers il me semble.

"Je vais continuer avec la Chine"

Sur les relations avec la Chine, le maire persiste et signe, n'oubliant pas de citer une nouvelle fois Jean Pierre Raffarin avec qui il participera au Comité France-Chine. L'ancien Premier Ministre apparait ainsi de plus en plus comme une caution de Jean Germain auprès de la droite locale sur ce sujet.
D'ailleurs, le maire annonce un redéploiement du dispositif "chinois" avec pour la mairie le volet coopération décentralisée des relations avec la Chine, pour l'agglomération le volet économique et enfin pour l'office de Tourisme, les mariages chinois qui sont donc maintenus. 
"Elle a le droit de vivre"

Quand à Lise Han, Jean Germain promet de lui trouver une place dans ce dispositif car comme il le dit "Elle a le droit de vivre"...  C'est vrai qu'une employée municipale suspectée d'avoir favorisé une entreprise privée dans laquelle elle a des intérêts financiers n'a aucune raison d'être sanctionnée. Mais j'oubliais, il ne faudrait pas être raciste...

vendredi 7 octobre 2011

Editours #5 : Affaire Fansolo : Hommage aux orléanais

Nous autres tourangeaux aimons bien railler gentiment nos voisins orléanais. Dans cette gueguerre de clochers à l'ancienne, il est vrai qu'on est rarement tendre avec notre capitale régionale : Orléans la laide, la moche, l'endormie... Pourtant aujourd'hui je tiens à rendre hommage à nos voisins car ils nous ont donné une belle leçon de solidarité.

Je m'explique : Notre chère ville voisine est dirigée depuis 2001 par un maire UMP Serge Grouard. Ce dernier a réussi en une décennie à mettre la ville, l'agglo et le Loiret sous contrôle. Rien ne doit indisposer et rien n'indispose le bon maire qui use de tous les stratagèmes pour parvenir à ses fins et faire taire ses détracteurs. Et à ce petit jeu gare à ceux qui osent l'affronter. Le blogueur Fansolo en a fait les frais. Auteur d'un blog potache intitulé "Les amis de Serge Grouard", ouvert pendant la campagne municipale de 2008, ce blogueur a subit un acharnement de la part de Serge Grouard l'obligeant à tout quitter : Maison, Boulot, Loiret, Amis, Famille... Une affaire sordide qui après deux condamnations en première instance puis en appel s'est heureusement bien terminée avec l'annulation par la cour de Cassation de toutes les charges retenues contre Fansolo (Si vous voulez en savoir plus, toute l'histoire est relatée ici)

Une issue finale heureuse mais un jugement qui ne réparera surement jamais le tort causé par le maire d’Orléans à notre ami blogueur. Enfin quand je dis "ami", je m’emballe car en toute honnêteté je n'ai jamais rencontré Fansolo, je suivais juste son blog principal à l'époque. Je n'ai même jamais lu, avant que l'affaire n'éclate, le blog incriminé. Mais heureusement pour lui, il en avait des amis fidèles et intègres. J'ai eu la chance d'en rencontrer quelques uns il y a quelques mois lors d'une autre croisade, celle pour la sauvegarde de LibéOrléans. J'y avais croisé des personnes intègres, prêtes à s'engager et à lutter contre les injustices avec pugnacité. Aujourd'hui ils ont tous ensemble remporté une bataille juridique importante.

Une bataille loin d'être anodine et qui rend amère apparemment le maire d'Orléans puisque ce vendredi il a simplement refusé l'accès à sa conférence de presse à Mourad Guichard, journaliste de Libération qui n'a cessé lui aussi pendant ces trois ans de dénoncer l'acharnement de Serge Grouard envers Fansolo. 

Communiqué de Libération contre le boycott de son journaliste par la mairie d'Orléans

Alors à Circé, Steph, AZasttrouffard, Mourad, Fansolo et les autres, je vous dit bravo pour cette victoire, bravo pour votre courage et bravo pour votre leçon de solidarité que vous venez de nous montrer.

[Promo] Dédicace : Retrouvez moi demain à Cultura

Retrouvez moi demain samedi 08 Octobre à partir de 14h30 au magasin Cultura de Chambray les Tours (51 Avenue Grand Sud, 37170 Chambray-lès-Tours) pour une séance dédicace de mon livre Piquet de grève.

N'hésitez pas à m'y retrouver pour discuter du livre, à venir me passer un petit bonjour ou simplement par curiosité.
Je compte sur vous ;-)

Dimanche Votons Montebourg!!!

La campagne de la Primaire du PS touche à sa fin avec le premier tour qui se tiendra dimanche. C'est bien la première fois que je m'intéresse autant au Parti Socialiste. Pour moi ce parti n'était jusque présent qu'une branche mollassonne d'une gauche que Gaël qualifie très justement d'accompagnement du capitalisme dans son billet du jour. 
Mais si j'ai suivi de près cette Primaire c'est parce qu'avec Arnaud Montebourg, j'ai enfin trouvé un socialiste qui ose aller plus loin, qui ose enfin revenir vers des idées de gauche, qui ose parler enfin aux classes populaires, un candidat qui ose autre chose que cette satanée sociale-démocratie et qui ose vouloir s'attaquer au système économique et bancaire comme le rappelle la vidéo ci-dessous : 

 
Pour dimanche, votons donc Montebourg. Et si vous n'êtes pas encore convaincus je ne peux que vous inviter à aller vous balader sur les blogs suivants :

Melclalex de A Perdre la raison
Stéph de Une Autre Vie
Nicolas de La Rénovitude
Seb de Seb Musset
Rimbus de Rimbus
Custin de 365 mots 
M.Poireau de  Monsieur Poireau
Zgur de Zgur
Océane de Oh Je Réfléchis
Gauche de combat de Les échos de la gauchosphère
Bertrand Colin de Lyon Quartier citoyen
Nicolas (nobr) de Blog n'troll 
Philippe de Mes horizons 
See Mee de Blogexpérience

Enfin pour savoir où vous devez voter dimanche, vous trouverez votre bureau de vote sur le site

jeudi 6 octobre 2011

Le bon conseil du jour

C'est les travaux partout en ville, la faute au tramway qui fait de notre ville un véritable gruyère. Du coup, il y a de plus en plus de bouchons. On prend donc son mal en patience car après tout on a rien sans rien et qu'en 2013 on aura un tout beau tramway avec une toute belle ville. Et puis en plus pour nous aider, le Sitcat dans le petit livre qu'il vient d'éditer " Le tram en 50 mots" nous donne de bons conseils comme ci-dessous pour bien circuler pendant les travaux : 

 "Afin d'éviter les affluences liées aux horaires de bureau, décalez, si vous le pouvez, vos horaires de travail". 
Qu'on est bête, on avait donc la solution aux embouteillages sous nos yeux et on avait rien vu. Merci le Sitcat!!!!



lundi 3 octobre 2011

Revue de web historique

Non je ne pique pas l'idée de l'ami Lolobobo et de sa très bonne revue de blog quotidienne, mais je tenais juste à partager ces quelques liens intéressants :



dimanche 2 octobre 2011

[Piquet de grève] Séance dédicace à Cultura, samedi 08 octobre

Prévu initialement en septembre, le magasin Cultura de Chambray les Tours (51 Avenue Grand Sud, 37170 Chambray-lès-Tours) m'ouvre finalement ses portes samedi 08 Octobre à partir de 14h30 pour une séance dédicace de mon livre Piquet de grève.

N'hésitez pas à m'y retrouver pour discuter du livre, à venir me passer un petit bonjour ou simplement par curiosité.


En attendant vous pouvez toujours vous procurer le livre aux endroits suivants : 
Sur Internet :
Ailleurs :
  •  La Boite à Livres à Tours (rue Nationale)
  • Fnac de Tours (rue Nationale) 
  • Maison de la Presse de Soissons (rue du Commerce)
  • Cultura à Chambray les Tours (51 avenue du grand sud)

samedi 1 octobre 2011

Tour Charlemagne : les travaux ont repris

Quasiment un an après l'ouverture du passage du Pèlerin, le long de la tour, la deuxième phase des travaux visant une mise en valeur de la tour Charlemagne a commencé ces derniers jours. Cette deuxième phase, de loin la plus intéressante, a pour objectif (comme je vous l'avais annoncé en Mars 2010) de créer un passage piéton sous la tour avec une mise en valeur des vestiges.

Ces travaux s'inscrivent dans le plan d'embellissement et de valorisation du patrimoine voulu par la Mairie, mais aussi dans le développement des chemins de Saint-Martin et sont ainsi soutenu par le Centre Culturel de Saint Martin. Les membres de ce dernier comme la municipalité souhaiteraient d'ailleurs aller plus loin puisque des réflexions sont également menées pour permettre un accès aux étages de la tour (voir cet article de la NR daté de décembre 2010).



Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Stats