Formulaire de contact

Nom

E-mail *

Message *

Sur Facebook

Sur Twitter

Sur Flickr

Abonnés

De mes p'tites mains

De mes p'tites mains
Blog création à découvrir

Ils en parlent

Dossiers à la Une

Michelin Joué-lès-Tours

Suivi complet du plan social à l'usine Michelin de Joué-lès-Tours et des 726 suppressions de postes.

Mame : un patrimoine tourangeau

Retour sur la saga Mame à Tours...

Le Magasin Général

Dossier spécial sur le Magasin Général des matières de Saint-Pierre des Corps.

lundi 27 septembre 2010

La féerie lumineuse de l'hôtel de ville de Tours

MAJ : La ville a décidé de prolonger les illuminations sur l'Hôtel de Ville jusque samedi 02 octobre. Profitez-en pour aller les admirer.

Dans le cadre du congrès biennal des journées nationales de la lumière qui se déroule à Tours aujourd'hui et demain (27 et 28 septembre), l'hôtel de ville s'est paré de superbes couleurs le week-end dernier. En effet, les tourangeaux ont pu admirer samedi et dimanche soir une scénographie lumineuse projetée sur la façade du monument. Organisée sous forme de tableaux différents cette féerie lumineuse somptueuse a du ravir les passants. Pour ceux qui ont raté cet évènement je vous en fais un petit écho avec ces quelques photos et cette vidéo. 






A noter que si les illuminations sur l'hôtel de ville n'ont duré que le temps d'un week-end, l'axe Jean-Jaurès-Heurteloup-Gare sera lui enjolivé par des jeux de lumière jusqu'à la fin de l'année.

PS : ajout d'un lien vers les magnifiques photos prises par Dan : unregardsurtours.blogspot.com

Qu’est ce qui se tram' à Tours ?

Alors que les travaux préparatoires à l’arrivée du tramway à Tours ont commencé avec les déviations des réseaux, les débats sur la 1ere ligne de tramway semblent restés encore marginaux. A première vue, en effet, le consensus semble être de mise, les élus de Tours Plus (communauté d’agglomération) qu’ils soient de gauche ou de droite veulent le tramway afin de ne pas rester à la traîne des villes qui comptent. Mais comme tout grand projet urbain, le tram’ devrait susciter des oppositions dont certaines inattendues.

A l’heure actuelle si dans les médias classiques les débats et oppositions semblent pour l’instant peu importants, ils devraient prendre de plus en plus d’ampleur une fois les travaux lancés.
En revanche, la bataille de communication a bel et bien commencé sur Internet avec la multiplication de blogs sur le sujet ; petite revue du web sur la question :

tram-tours.fr : Le blog officiel du tramway, les informations officielles données par la SITCAT et Cité Tram, maîtres du projet.

Un tram pour Tours : Le blog d’Arnoul Maffre qui vient de fêter son premier anniversaire. Blog qui se veut informatif dans lequel l’auteur essaye de décrire le projet et son avancée sous différents angles. Blog de loin le plus complet avec des informations régulières et précises. Blog également le plus interactif grâce aux commentaires réguliers de soutiens ou d'opposants au projet.

Depuis quelques semaines, Arnoul a été rejoint par un autre blog non-officiel sur le sujet : letramdetours.net. Un peu moins complet pour le moment, ce dernier est plus orienté sur l'avancée même des travaux.

Côté opposants au projet on s’active sur le web, à commencer par Alain Beyrand qui a ouvert un dossier sur son blog dans lequel il communique sur les actions qu’il mène notamment contre l'abattage d'arbres le long du parcours : Tramway et arbres dans la ville de Tours

Il est rejoint par Philippe Petit et Jean-François Stevenet qui ont crée un blog concernant l’impact négatif selon eux du tramway sur l'avenue Maginot : Tram Tours Maginot, copie à revoir

Dans le quartier des 2 Lions, des riverains contestent aussi le tracé au niveau du lac de la Bergeonnerie et le font savoir sur leur site : tramway-toursparcdulac.wifeo.com

Françoise Amiot, conseillère d’opposition UMP de la ville de Tours est également présente sur la toile via l’association TCSP37 (transparence et communication sur le projet de transport 37) qu’elle préside et qui a ouvert une page facebook : TCSP37

Pour l’instant, du côté de la municipalité de Tours et des dirigeants du projet, on suit la méthode de Jean Germain, celle de rester discret en se contentant de dire que le tramway est soutenu par la grande majorité… silencieuse au passage.

Les discussions ne font pourtant que commencer, d’ici la fin de l’année elles resteront sûrement centrées sur la décision du préfet de valider ou non la Déclaration d'utilité publique (DUP) du projet. Rappelons que c’est cette DUP qui donnera le véritable feu vert. Une fois validée, les travaux pourront alors réellement commencés.

samedi 25 septembre 2010

Tours Métrages : 5e édition c'est parti!

Un twit de dadavidov ce matin me fait penser que je n'ai pas annoncé que le festival Tours Métrages se déroulait ce week-end. Je répare donc cet oubli car il est encore temps de vous rendre à la salle polyvalente des Halles jusque demain soir pour participer à ce festival du court-métrage organisé par l'association Titus Prod.

Comme les autres éditions, deux compétitions se déroulent en parallèle :

  • La compétition officielle du film fantastique : 12 films sur le thème du fantastique ont été sélectionnés et sont projetés ce week-end aux Halles. Le jury pour cette épreuve est cette année riche en noms puisque après Fred Saurel (Les Parasites) et Alexandre Astier (Kaamelott), le président pour cette 5e édition est le réalisateur Nicolas Bary (Les Enfants de Timpelbach). Ce dernier est accompagné notamment de l'acteur Alban Lenoir (vu dans Héro Corp) et de la comédienne Diane Dassigny (vue dans l'amour c'est mieux à deux).
  • Le marathon du court-métrage : Compétition alternative mais non moins intéressante puisque une dizaine d'équipes d'amateurs ont la lourde tache de réaliser en 46h un film de 5 minutes maximum à partir d'un thème qui a été dévoilé vendredi soir. Les films tournés tout au long du week-end dans les rues de Tours seront ensuite diffusés dimanche soir lors de la cérémonie de clôture et soumis au vote du jury et du public.

Et comme je suis gentil je vous rajoute la programmation complète :


Plus d'informations sur letoursmetrages.canalblog.com

jeudi 23 septembre 2010

Manifestation du 23 septembre 2010 à Tours

Comme le 7 septembre dernier, la manifestation contre la réforme des retraites du gouvernement Fillon a réuni beaucoup de monde à Tours. Entre 10 000 (selon la police) et 20 000 personnes (selon les syndicats) ont répondu à l'appel unitaire des syndicats et ont formé un cortège qui s'est étiré sur 1h45 de parcours.

Quelques photos de la manifestation :




En bonus, la vidéo-diaporama de Gaël qui était également présent :

mercredi 22 septembre 2010

Quartier Velpeau : vestiges d'un temps passé

Les quartiers étaient il y a encore quelques décennies de véritables lieux de vie dans lesquels les habitants se retrouvaient au détour d'un commerce de proximité. Boulangeries, boucheries, épiceries, cafés... égayaient les rues de leurs façades et offraient de la vie à l'espace public. Aujourd'hui le visage des quartiers a changé, les commerces se font plus rares, et certains quartiers s'endorment peu à peu.

Comme ailleurs, le quartier La Fuye-Velpeau a connu ces transformations. Ce quartier péri-central a longtemps eu la réputation de village dans la ville, le fait qu'il soit séparé du centre-ville par l'emprise ferroviaire de la gare de Tours ayant été un vecteur également de ce certain autarcisme. En se baladant dans la rue du docteur Fournier ou dans la rue de La Fuye on se rend compte de la densité des anciens commerces. Les traces laissées ressemblent souvent à des cicatrices avec des façades abandonnées aujourd'hui défraichies.






Parfois, les traces sont moins cicatrisantes comme cette affiche peinte de l'ancien café Meknes. D'autres mériteraient d'être rafraichies comme cette ancienne devanture en bois, symbole d'une époque révolue.











Ces traces disparaissent toutefois peu à peu au fur et à mesure qu'elles se transforment en habitations emportant avec elles les souvenirs d'un temps où la proximité était reine.

Heureusement, le quartier La Fuye-Velpeau a réussi à garder une partie de ces commerces grâce notamment à son marché dynamique qui attire deux fois par semaine une clientèle nombreuse. Ceux-ci se sont par contre resserrés autour de la place Velpeau mais permettent de garder une vie locale assez importante.

mardi 21 septembre 2010

La cathédrale Saint-Gatien vue de la place Anatole France

Devant la faculté des Tanneurs, sur la place Anatole France, l'épicurien François Rabelais semble regarder de haut la Gatienne.
Angle de vue amusant, sachant que Rabelais, précurseur de l'humanisme au XVIe siècle, fut l'un des premiers à remettre en cause la morale religieuse et fut à plusieurs reprises censuré pour hérésie.

Les précédents articles de la série La cathédrale Saint-Gatien vue de...

vendredi 17 septembre 2010

Les journées du patrimoine 2010 : le programme de la ville de Tours

Comme partout en France, la ville de Tours ouvre les portes de son patrimoine ce week-end pour la 27e édition des Journées du Patrimoine qui a pour thème "quand femmes et hommes construisent l’Histoire". Les grands monuments de la ville seront bien sur ouverts, tout comme beaucoup de monuments privés habituellement fermés au public (par exemple l'Etoile Bleue, qui appartient à la Jeune Chambre Economique de Touraine) mais en plus cette année de nombreux parcours sont prévus en ville et notamment des visites centrées sur l'échelle des quartiers.

Autres nouveautés avec l'ouverture de l'abbaye de Marmoutier au public (ce qui fera plaisir à Gaël), un camp viking sera également reconstitué aux pieds de la muraille gallo-romaine... là où selon la légende en 853 le roi Hastings créa une brèche et entra dans Tours avec ses troupes vikings pour dévaster la ville.

A l'instar de Dadavidov, je ne vais pas vous dresser la liste complète, ce qui serait bien long et me contenterai de vous donner le lien vers le programme mis en ligne par la ville de Tours : le programme en pdf


mercredi 15 septembre 2010

Le périphérique Nord-Ouest ouvre avant l'heure mais laquelle ?



Revenons sur le périphérique tourangeau dont on reparle par l'intermédiaire du Conseil Général d'Indre et Loire. Ce dernier communique ce jour sur le sujet par le biais d'un article sur son site internet avec comme titre accrocheur : Le périphérique Nord-Ouest ouvre avant l'heure.

En lisant ce titre j'ai d'abord cru à un hack ou à une blague. En lisant l'article j'ai compris qu'en fait au CG37 on avait non seulement beaucoup d'humour mais aussi pas mal d'auto-dérision.

En effet, qu'apprend on dans cet article ? Pas grand chose si ce n'est qu'une partie du chantier seulement ouvrira au mieux au printemps 2011 et que la section complète ne sera ouverte à la circulation que fin 2011.

Cela fait sourire quand on sait que cette portion du périphérique (en vert sur la carte) devait ouvrir fin 2010 avant que les éminences grises du CG37 ne décident de repousser l'ouverture à fin 2011, alors que l'avancée des travaux permettait une ouverture dans les temps.


Le CG est ainsi pris, si ce n'est en flagrant délit de mensonge, au mieux en flagrant délit de mauvaise foi. Je serai médisant je dirai que cette information est un bel effet d'annonce en vue des prochaines élections cantonales de Mars 2011, élections dans lesquelles la présidente actuelle Claude Roiron sera en lice. Mais comme je ne le suis pas, je me contenterai simplement de dire qu'avec le CG37 on a pas la même notion de l'heure...

lundi 13 septembre 2010

A Tours, tous les goûts sont dans la culture

J'aime beaucoup la campagne de communication pour le lancement des saisons culturelles de la ville de Tours.

Les affiches que l'on retrouve un peu partout en ville sont plutôt sympathiques et l'idée assez originale avec un message clair et bien ciblé vantant la variété des offres culturelles à Tours.

Moi qui trouve habituellement que la municipalité est plutôt mauvaise en terme de communication avec des campagnes trop institutionnelles assez plates et sans reliefs niveau design, je me réjouis de cette dernière que je trouve à l'inverse fraiche et innovante.

samedi 11 septembre 2010

Le Plan de Prévention des Risques d'Inondation de Tours

Suite du billet sur les risques d'inondation à Tours, avec le Plan de Prévention des Risques d'Inondation (PPRI) de la ville trouvé par le voisin Dadavidov sur le site de la préfecture d'Indre et Loire.


En regardant ce PPRI on se rend compte des risques encourus par les tourangeaux. En effet, les 3/4 de la ville se situe en zones inondables. Les quartiers non classés dans des zones à risques sont ceux sur les coteaux de la Loire et du Cher protégés naturellement par leur situation, ceux de l'hyper-centre protégés par l'action de l'homme depuis des siècles (quartiers surélevés par rapport à la Loire) et les nouveaux quartiers en bord de Cher des 40 dernières années ( Rives du Cher, Fontaines, 2 Lions) grâce à la canalisation de la rivière et la création de digues qui ont accompagné l'apparition de ces quartiers.

Malgré cette importante couverture de zones à risques, l'aléa sur les zones construites reste faible (Aléa B1b sur le plan). Cette situation contraste avec celle de Saint-Pierre des Corps dont de de nombreux quartiers sont répertoriés avec un aléa fort (voir le plan chez le voisin). Différence s'expliquant par le fait que la protection de Tours s'est faite au fil du temps au détriment de sa voisine. Ainsi sur la ville même de Tours seules les habitations de l'île Aucard sont soumises à de forts risques en cas d'inondation, le site de l'île étant par essence un risque pour toute habitation s'y trouvant.

Pour plus de d'éléments sur les quartiers, voici les planches détaillées des six zones recensées :






































Le risque d'inondation existe donc bel et bien et comme Catherine et Dominique Lemoine le rappelait en Mars dernier il ne faut pas oublier que la nature peut se révolter à tout moment.

PS : je vous ajoute un lien intéressant concernant l'aménagement du territoire et les risques d'inondation avec une étude de cas sur l'aménagement de la plaine de la Gloriette : L’aménagement des territoires face au risque d’inondation: regards croisés sur la Loire moyenne et le Val-de-Marne

mercredi 8 septembre 2010

Quels risques pour Tours en cas de crue ?

Mise à jour du 10/09/2010 en fin d'article.

Les fortes pluies de la nuit dernière, ont eu quelques conséquences sur l'agglomération tourangelle. Dans l'ensemble rien de bien méchant, l'eau s'étant surtout infiltrée dans les caves des maisons notamment dans les quartiers des Prébendes et Blanqui. Du point de vue des infrastructures l'aéroport de Tours et la gare de Saint-Pierre des Corps ont également été touchés perturbant ainsi le trafic.

Ces perturbations relancent la question de la protection de l'agglomération tourangelle en cas d'inondations, particulièrement en cas de crue de la Loire ou du Cher. En effet, rappelons que la grande majorité de la population de l'agglomération réside sur un terrain de quelques kilomètres de largeur entouré par la Loire au Nord et le Cher au Sud. Cette situation causa des problèmes par le passé et fut en parti responsable des grandes inondations lors des crues de 1825, 1846 ou 1856...

De ces grandes crues, celle de 1856 fut la plus impressionnante comme en témoigne l'échelle des crues ci-dessus et le plan des zones inondées ci-dessous. On recensa à cette occasion une hauteur de 4m d'eau dans le quartier La Fuye-Velpeau, 3m avenue Grammont ou encore 2m place Jean Jaurès...




Depuis, on a amélioré bien sur les protections face aux montées des eaux : les digues ont été renforcées ou créées, on a rehaussé les quais de la Loire en les protégeant par de hauts murs après la crue de 1856, on a mis en place un dispositif d'urgence avec des barrages mobiles voués à bloquer l'avancée des eaux...

Cependant, ces dispositifs seront-ils efficaces en cas de nécessité ? On peut se poser la question car si aujourd'hui la ville de Tours parait dans l'ensemble à l'abri, cette protection semble s'être faite au détriment de l'est de l'agglomération et notamment de la ville de Saint-Pierre des Corps qui se trouve en grande partie en zone inondable par sa situation d'anciennes varennes, et par le fait que les mesures d'urgence en cas de catastrophe semblent faites pour détourner l'eau du centre de Tours vers l'est (comme c'était déjà le cas au XIXe siècle et comme le rappelait Dan dans son commentaire ici).

Ainsi si personne ne peut prédire l'importance des dégradations en cas de fortes inondations, on peut se demander cependant si tous les habitants de l'agglomération sont protégés de la même façon.

MAJ du 10/09/2010 : Je vous ajoute le lien vers l'article de dadavidov dans lequel il nous livre le Plan de Prévention des Risques inondation de Saint-Pierre-des-Corps ainsi que des images de la gare inondée : La gare TGV, les pieds dans l'eau...

mardi 7 septembre 2010

Manifestation du 7 septembre 2010 à Tours

Mardi 7 septembre 2010, jour de manifestations en France, comme dans quelques 200 autres villes les rues tourangelles sont envahies par des milliers de personnes venues protester contre la réforme des retraites du gouvernement Fillon.

Comme ailleurs le cortège tourangeau est impressionnant avec 15 000 manifestants selon la police et 25 000 selon les syndicats. Une mobilisation d'ampleur rarement connue ces derniers temps puisque rappelons que la manifestation du 24 Juin dernier avait elle rassemblée 8 000 personnes de source policière et 12 000 de source syndicale.
Une mobilisation où les services publics étaient évidemment bien représentés, mais avec également de gros contingents du privé et des grosses entreprises de l'agglomération (SKF, Michelin...)

Quelques photos de la manifestation à Tours :



lundi 6 septembre 2010

C'est parti pour les travaux de l'île Balzac

Dernière photo de l'île Balzac en l'état actuel, depuis aujourd'hui la passerelle Bouzignac (à droite sur la photo) est en effet fermée pour 7 mois. Dans le cadre de la création de la rivière artificielle sur l'île Balzac, celle-ci sera agrandie de 55 mètres nécessitant ainsi sa fermeture le temps des travaux.

Ces travaux vont entrainer des difficultés pour les riverains. Cette passerelle ouverte en 1983 avait fait de l'île Balzac un passage piéton et cycliste fortement fréquenté par les habitants du quartier des Fontaines (immeubles au loin sur la photo) pour traverser le Cher et rejoindre Tours centre.

Des perturbations qui conduiront cependant à la réalisation d'un beau projet ambitieux donnant un attrait supplémentaire à l'île Balzac et qui permettra enfin de mettre le Cher aux normes pour les migrations piscicoles.

vendredi 3 septembre 2010

La salle pédagogique du château de Langeais

Au château de Langeais on ne manque pas d'humour comme en témoigne ce panneau à l'intention des visiteurs...
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Stats