Formulaire de contact

Nom

E-mail *

Message *

Sur Facebook

Sur Twitter

Sur Flickr

Abonnés

De mes p'tites mains

De mes p'tites mains
Blog création à découvrir

Ils en parlent

Dossiers à la Une

Michelin Joué-lès-Tours

Suivi complet du plan social à l'usine Michelin de Joué-lès-Tours et des 726 suppressions de postes.

Mame : un patrimoine tourangeau

Retour sur la saga Mame à Tours...

Le Magasin Général

Dossier spécial sur le Magasin Général des matières de Saint-Pierre des Corps.

vendredi 29 février 2008

Les artistes manifestent contre le désengagement de l'Etat dans la culture

Une vingtaine de syndicats et fédérations du monde de la Culture ont conduit plusieurs manifestations aujourd'hui lors d'une journée de protestation nationale contre "le désengagement de l'Etat dans la culture." Près d'un millier de personnes se sont rassemblées dans l'après-midi place du Palais Royal, à Paris, autour du slogan : "Diversité artistique et culturelle en danger."D'autres manifestations ont également eu lieu en province, notamment à Marseille, Lille, Toulouse, Rennes ou Orléans.

Le mécontentement a pour origine notamment les baisses de subventions annoncées par l'Etat, qui devraient porter préjudice selon eux à la diversité culturelle. Les baisses de subventions devraient notamment touchées les théâtres de Province ainsi que les petites structures jugées peu rentables.

Les inquiétudes, sont d'autant plus grandes que les compagnies et lieux culturels ne savent pas tous de quel budget ils disposeront pour 2008, et ainsi peuvent difficilement prévoir leur programmation.

Sur le blog lancé pour l'occasion, les artistes expliquent que le but de l’opération est d'éviter que l’Etat «démantèle le maillage artistique et culturel français, renforce les inégalités territoriales, lamine l’action de proximité et confine les populations à l’offre unique et globale des industries du divertissement»

On peut craindre que cette décision de l'Etat conduise à un formatage de la culture et à la mort des petites structures. A Tours, par exemple cette politique culturelle de l'Etat a déjà fait une victime. En effet, le Bateau Ivre, la salle des musiques actuelles, véritable institution locale est menacée de mort après la perte de la subvention de la DRAC ( direction régionale des affaires culturelles).

Pour plus d'infos : 29 Février/culture en danger

jeudi 28 février 2008

Municipales à Tours : le défi du Modem

Parce qu'il n'y a pas que les listes de Jean Germain ou de Renaud Donnedieu de Vabres de présentes pour ces élections municipales et qu'il serait réducteur de ne parler uniquement que de ces deux listes PS et UMP, je vous propose d'ouvrir ce blog à quelques articles sur les autres listes présentes, je commence ce matin par la liste du Modem :

Après un mois de Janvier riche en rebondissements, je vous avais annoncé que le Modem présentait une liste indépendante aux élections municipales à Tours et vous avais fais part de mes interrogations sur les capacités du Modem a réaliser leur campagne.

C'est ainsi par curiosité, que je me suis retrouvé à la réunion publique du Modem hier soir dans une brasserie place Jean-Jaurès afin d'être éclairé sur la démarche de cette liste. J'ai pu discuter en toute simplicité et sans langue de bois avec plusieurs candidats, sur les difficultés du mois dernier, sur les objectifs de la liste, sur la façon de faire de la politique, sur les difficultés à venir pour eux... Bref des discutions riches, où est ressortie l'image d'une liste citoyenne soudée, soucieuse de d'exprimer ses idées et de les insérer dans le débat public. La démarche électorale de ces candidats est à la fois courageuse et importante pour la démocratie à Tours, conscients des difficultés ( manque de moyens, risque d'incompréhension de la part des électeurs...) qui les attendent, les candidats Modem se sont lancés dans la campagne sans calcul électoral, avec la seule envie de voir leurs propositions présentes dans cette campagne.

Au vu du peu de monde présent hier soir, on peut se demander si leur démarche va être comprise et intéresser l'électorat tourangeau, mais il ne fait aucun doute que les candidats du Modem sont motivés pour défendre leurs idées, pour promouvoir et porter leur "3e voie" sur les débats électoraux, ce qui leur vaut déjà d'attirer les regards et quelques convoitises des listes adverses.

Quelles que soient les idées de chacun, on ne peut que souhaiter bon courage à ces candidats et les féliciter pour leur démarche courageuse et importante pour la démocratie locale.

Pour plus d'infos sur la liste Modem : modem37.info

lundi 25 février 2008

Les Oscar réussissent aux français

Marion Cotillard et son interprétation d'Edith Piaf dans la Môme n'aura vraiment laissé personne indifférent. Cela fait plusieurs semaines que tout le monde en parle, après avoir raflé un Golden Globe, un Bafta ( récompense du cinéma britannique), un César, Marion Cotillard a remporté la nuit dernière l'Oscar de la meilleure actrice. Evènement exceptionnel, non seulement c'est la deuxième fois qu'une française remporte ce titre, la première étant Simone Signoret en 1960, mais c'est surtout la première fois depuis Sophia Loren en 1962, que l'Oscar de la meilleure actrice est décernée pour un rôle dans une langue autre que l'anglais.

Marion Cotillard n'est pas la seule française primée hier soir, puisque la Môme a également remporté l'Oscar du maquillage, tandis que Philippe Pollet-Villard a enlevé la statuette du meilleur court métrage grâce au Mozart des pick-pockets.

Voici une excellente réponse aux inquiétudes du Times sur l'état de la culture française.

5e Apéro-blog tourangeau le 14 Mars

Un peu de promo destinée aux blogueurs de Touraine. Après presque un an d'attente, le 5e Apéro-blog de la région tourangelle aura lieu. Cette rencontre entre blogueurs tourangeaux se déroulera le Vendredi 14 mars 2008, à partir de 19H au bar-brasserie l'Adresse, 4 rue Nationale à Tours.



5e apéroblog tourangeau !


Recommandé par des Influenceurs

dimanche 24 février 2008

Sarkozy s'en prend à un badaud au salon de l'agriculture

Venu ce samedi au salon de l'Agriculture, Nicolas Sarkozy a une nouvelle fois défrayé la chronique. A l'instar de la joute verbale avec un pécheur breton en Novembre dernier, le président français s'en est pris verbalement à un badaud qui avait refusé de lui serrer la main en lui disant : "Casse-toi alors, pauvre con." :




Un attitude une nouvelle fois indigne d'un président de la République. Nicolas Sarkozy montre encore son bouillant caractère, seulement, le président de la République se doit d'être un exemple pour ses concitoyens et en tant que tel il serait bon que Nicolas Sarkozy évite de se croire dans une cour de "récré".

vendredi 22 février 2008

L'ex-Yougoslavie a achevé son démantellement

La Serbie est une nouvelle fois au coeur de l'actualité, après l'autoproclamation d'indépendance du Kossovo, la Serbie attire en effet tous les regards et pèse ses alliances. Alors que les puissances occidentales ont en majeure partie reconnues l'indépendance de la province Kossovarde, la Serbie est elle soutenue par son fidèle allié russe qui menace d'intervenir.

Je ne vais pas refaire l'histoire de la Serbie pour arriver aux évènements de ces derniers jours, mais l'indépendance du Kossovo semble constituer la dernière étape dans le démantellement de l'Ex-Yougoslavie.

Ce qui me gène dans cette histoire, c'est qu'une nouvelle fois, les informations qu'on nous montre sont erronées et partisanes. Les médias se placent du côté du brave peuple kossovard assoiffé de liberté face aux tyranniques et despotiques serbes.

Bref, des raccourcis et des amalgames faciles qui ne montrent qu'une partie de la réalité. Une nouvelle fois, les médias occidentaux se permettent de juger une situation sans avoir toutes les cartes en main pour le faire, simplement parce que les Etats-Unis, l'Onu, la France, Le Royaume-Uni... l'ont décidé ainsi.

Par l'intermédiaire de ces médias, on fait des parallèles avec les évènements des années 90, on mélange tout et les serbes sont une nouvelle fois montrés du doigt, placés du côté des "méchants" et doivent se plier et abandonner cette province qui a toujours fait parti de leur territoire.

Une fois de plus on réinvente l'histoire, on stigmatise et on juge trop facilement. Mais si demain, par effet tache d'huile le Pays Basque, la Corse, la Catalogne, l'Ecosse, la Flandre... se déclaraient indépendantes, quelles seraient les réactions occidentales ?

lundi 18 février 2008

Siméo

On reste un peu dans la musique avec Siméo, artiste exceptionnel à découvrir absolument.

Pas facile, de décrire l'univers de Siméo, ce jeune lyonnais propose une musique originale, qui passe sans choquer d'une rythmique à une mélodie légère, de l'electro-dub à un groove reposant, utilisant instruments classiques et sonorités hybrides. Hybrides ses chansons le sont également dans la voix où les sonorités reggae constituent un fil rouge entremêlé tantôt de voix cassée ou de voix douce.

Siméo est un artiste polyvalent, seul sur scène, il construit entièrement sa musique en direct à l'aide d'un pédalier, jouant tour à tour des guitares, des voix, basses, claviers, percussions, machines en tout genre, les mettant en boucle continuellement, faisant de ses concerts un moment magique et unique où l'on ressort éblouit.








samedi 16 février 2008

Je suis un homme

N'écoutant pas Zazie, j'étais passé à côté de ce superbe clip de sa chanson "Je suis un Homme". Ce clip est apparemment réalisé par Yvan Attal. Le message est perspicace et fort, je le trouve vraiment réussi.




vendredi 15 février 2008

Malgré ses bénéfices, Michelin ferme son usine de Toul

Il y a des décisions qu'on ne peut comprendre, il y a des décisions qui révoltent car elles sont dictées par la dictature du fric et des actionnaires, car dans ces décisions là l'humain ne compte pas.

Aujourd'hui le groupe Michelin a annoncé avoir engrangé 774 millions d'euros de bénéfice net soit une hausse de 35,3% en 2007 ainsi qu'une progression des ventes de 3%, à 16,867 milliards d'euros. Mais Michelin a également confirmé que l’usine Kléber de Toul (Meurthe-et-Moselle) sera bien fermée en 2009 emportant au passage plus de 800 emplois directs sans compter les emplois indirects touchés en aval. Bref tout un tissu social qui se trouve touché par cette décision. Décision liée encore et toujours à la compétitivité effrénée que le capitalisme impose, car les profits même colossaux ne sont jamais suffisants.

Bref, c'est une histoire de fermeture d'usine comme il y en a déjà eu de trop, c'est l'histoire de familles plongées dans la précarité, cette histoire ça pourrait être la nôtre à tous. Après on ose venir nous dire que les grands patrons ne sont pas ces bêtes assoiffées par l'argent, mesdames et messieurs du CAC40 vous me faîtes vomir.

jeudi 14 février 2008

Le Modem aura finalement une liste aux municipales à Tours

Décidemment les revirements de situations vont bon train au Modem, dans ces élections municipales le parti centriste nous offre un véritable feuilleton fleuve. A Tours, un nouvel épisode vient de paraitre : après l'épisode David Martin, après les ralliements des désormais ex-cadres locaux du parti sur la liste PS de Jean Germain ( voir ici), on apprend cette semaine que le Modem présentera finalement une liste pour les prochaines municipales.

Cette liste sera emmenée par Stéphane Genêt, 33 ans et professeur de lycée qui justifie ce choix en déclarant : “Nous ne pouvons admettre en effet que les Tourangeaux n’aient le choix qu’entre le maire sortant et son challenger de droite”. Pour l'instant les noms des présents sur la liste ne sont pas connus mais S. Genêt promet une liste jeune et ouverte.

L'annonce de cette liste tardive brouille un peu plus les cartes électorales pour cette campagne. Quelle sera la réaction des militants centristes jusque là tiraillés entre deux camps, ceux qui soutiennent le ralliement à la liste PS et ceux qui au contraire se sont sentis trahis ?

Pour Jean Germain, l'annonce d'une liste centriste complique un peu les choses, les ralliements sur sa liste des anciens leaders du Modem37 pouvaient laisser espérer un large rapatriement des voix centristes en leur faveur, chose qui semble aujourd'hui plus compromis.

A droite, pas sur que l'on se réjouisse également de cette décision, la liste conduite par Renaud Donnedieu de Vabres est déjà secouée à sa droite (extrême) par le trublion Guillaume Peltier, et certains militants de droite qui restent sceptiques sur les capacités de RDDV à emporter la mairie pourraient se laisser tenter par un vote au centre.

Plus d'infos sur la liste Modem sur : www.modem37.info

mercredi 13 février 2008

L'Australie demande pardon aux aborigènes

le premier ministre, Kevin Rudd australien, a présenté lors de la session parlementaire du jour, les excuses officielles de l'Australie aux Aborigènes et particulièrement à la "génération volée", ces enfants arrachés à leurs parents et confiés à des institutions ou des familles blanches.

"Nous présentons nos excuses pour les lois et les politiques des parlements et gouvernements successifs qui ont infligé une peine, une douleur et une perte profondes à nos compatriotes australiens, a déclaré M. Rudd. Aux mères et pères, aux frères et sœurs, pour avoir séparé des familles et des communautés, nous demandons pardon. Et pour l'atteinte à la dignité et l'humiliation infligées à un peuple fier de lui-même et de sa culture, nous demandons pardon."

La politique d'assimilation forcée, menée du début du XXe siècle jusqu'à la fin des années 1960, a concerné plusieurs dizaines de milliers d'enfants autochtones, en particulier ceux d'entre eux qui étaient métissés.

Un geste symbolique, qui espérons le sera suivi d'actes concrets pour les aborigènes, notamment en terme économique et social.

Un exemple à suivre en tout cas, par beaucoup de pays occidentaux, à commencer par la France qui n'a toujours pas par exemple reconnue officiellement sa responsabilité dans l’abandon et le massacre de Harkis après la guerre d'Algérie...

lundi 11 février 2008

World Press Photo 2007

Le photographe britannique Tim Hetherington qui a remporté le World Press Photo Award 2007, le prestigieux concours de photojournalisme.

Le cliché lauréat, publié dans le magazine américain Vanity Fair, montre un soldat américain épuisé dans un bunker en Afghanistan. Le président du jury a commenté cette photo en affirmant que : "Cette image montre l'épuisement d'un homme et l'épuisement d'une nation. Nous sommes tous reliés à ce sujet. "


D'autres photos lauréates sur 20 Minutes

dimanche 10 février 2008

Les JO à Pekin : une façon de faire avancer les droits de l'Homme en Chine ?

La question des droits de l'Homme, demeure toujours et de plus en plus un sujet sensible à l'approche de JO. Alors que les autorités chinoises ne semblent pas trop s'en soucier (Ils ont déjà déclaré se réserver le droit d'entrée à certains journalistes dans le pays pour les JO ), elles ne semblent pas trop ressentir de pression venant de l'extérieur.

Les pays occidentaux, ne semblent pas pour le moment vouloir profiter de l'occasion pour rappeler à la Chine ses engagements. C'est du moins ce que laisse penser la récente décision du Comité olympique britannique (BOA) qui compte obliger les athlètes britanniques à laisser leur conscience politique de côté, s'ils veulent participer aux jeux Olympiques de Pékin. Pour participer aux JO, les athlètes britanniques devront en effet signer un contrat dans lequel ils s'engagent à ne pas s'exprimer sur des sujets politiques sensibles, comme les droits de l'Homme.

Des groupes de défense des droits de l'Homme dont Amnesty International ont accusé les autorités olympiques britanniques de trahir l'esprit des Jeux et les ont appelées à changer leur position.

C'est sur qu'avec de telles décisions, les droits de l'homme on risque pas d'en entendre beaucoup parler en Août prochain pendant les Jeux. Dommage un tel évènement pourrait permettre une avancée dans ce domaine pour les chinois.

samedi 9 février 2008

Remi Gaillard mis en musique par les Roultaboul et les Banaboo

Rémi Gaillard continue son ascension médiatique, après la TV (émission de Fogiel) il a droit dorénavant à sa chanson. Celle-ci est l'oeuvre des Roultaboul et les Banaboo, un groupe de Ska français, le clip est même déjà disponible :





Municipales à Tours : l'enjeu culturel (2)

Après le premier article concernant le bilan de la mairie sortante, voici le second article sur l’enjeu culturel aux élections municipales de Tours. Comme annoncé cet article sera axé sur les évolutions qui devraient à mon sens être mises en œuvre par la future municipalité :

Patrimoine

* Réorganiser le centre historique :

Tours, via La Touraine est au centre d’un pôle majeur du tourisme culturel, en ce sens la culture et le tourisme doivent être développés complémentairement. Le centre historique de Tours est riche et prestigieux, les tourangeaux en sont fiers et les touristes repartent de Tours éblouis notamment par le vieux Tours. Cependant il faut reconnaitre que si la beauté des lieux ne fait aucun doute, leur mise en valeur peut être nettement améliorée. Rien que quelques aménagements simples pourraient redonner de la vitalité :

- Imaginer par exemple un redécoupage du centre historique en quartiers culturo-touristiques ( sans pour autant faire un redécoupage administratif des quartiers existants) en rajoutant des plans de ville ( ainsi qu’un bref historique du quartier) à l’entrée des quartiers avec un code couleurs par quartier afin de se repérer facilement. Dans une logique spatiale qui permettrait une meilleure jonction et une meilleure mise en relation des lieux historiques on pourrait imaginer un découpage comme tel :

  • Halles-Châteauneuf : Autour des Halles, de la place du Grand Marché, la rue Châteauneuf qui mène à la place du même nom, la rue des Halles menant à la basilique st martin, et aux restes de l’ancienne collégiale (tour Charlemagne, tour de l’horloge ), quartier artisan du petit St Martin...

  • Quartier Plumereau-Vieux Tours : Autour de la place Plumereau et de ses rues adjacentes en y insérant les places de la livre tournoi et celle des Joulins…

  • Quartier St Julien : Autour de l’église St Julien et de la place Beaune-Semblançay, (ce qui permettrait en outre a cette dernière d’être intégré à l’ensemble contrairement à aujourd’hui), la place Anatole France, la bibliothèque, le haut de la rue nationale…

  • Quartier Colbert : Rue Colbert (partie pavée), Place foire le roi, Grand Théâtre, rue de la scellerie…

  • Quartier Cathédrale : Château de Tours, le musée des beaux arts et son jardin, le jardin François Sicard, la Cathédrale et aller jusqu’à l'enceinte gallo-romaine (aujourd’hui délaissée)…

  • Quartier Jean Jaurès-Gare : bas de la rue nationale, place Jean Jaurès, rue de Bordeaux, boulevard Heurteloup jusqu’à la gare pour insérer ainsi celle-ci et le Vinci, la rue Bernard Palissy…

- A partir de ce redécoupage en 6 quartiers, il serait ainsi aisé de créer des circuits historiques balisés afin de permettre une visite indépendante de la ville. Pour rendre ces circuits attrayants il conviendrait d’installer des panneaux commentant les lieux et les édifices remarquables à travers des explications et des illustrations fonctionnelles ( comme il y a pour les panneaux au pont de fil, pour le marché aux fleurs, ou à la basilique st martin, en les modernisant).

- A cela, il conviendrait d’ajouter des panneaux directionnels pour les piétons qui manquent cruellement aujourd’hui.


Outre l’attrait touristique évident, ces quelques aménagements permettraient également aux tourangeaux de redécouvrir les monuments et les lieux d’Histoire, car si beaucoup les apprécient trop peu les connaissent réellement.

* La rénovation du patrimoine architectural :

- Il convient également de se préoccuper de la rénovation de certains monuments, je pense notamment à l’église St Julien (dans un piteux état), à l’hôtel Beaune Semblançay, ou encore à la façade du Grand Théâtre ternie par le temps.

- Je pense également qu’il serait intelligent de redonner une deuxième vie à des lieux comme l’enceinte gallo-romaine de la rue des Ursulines aujourd’hui complètement délaissée, tout comme la place Beaune-Semblançay que j’ai évoqué plus haut. Réinsérer ces lieux dans les quartiers touristiques me parait ainsi une bonne idée.


La place de l’art dans la ville :

* Les musées :

Tours a de multiples musées et lieux d’expositions ( CCC, Château de Tours, musée des Beaux Arts, Compagnonnage, Gemmail…) malheureusement pas assez mis en avant. Un meilleur affichage en ville serait facile à mettre en œuvre et porteur pour ces lieux ( à l’instar des drapeaux du petit faucheux ou du Nouvel Olympia qui flottent sur les boulevards) . La gratuité des musées les premiers dimanche de chaque mois est une réussite qu’il faut conforter également ( si la gratuité des musées n’est pas décrété d’ici là).

* Les lieux de spectacles :

- Continuer à offrir une offre culturelle diversifiée et écclectique.

- Contribuer à la survie du Bateau-Ivre, la salle de musique actuelle devenue une véritable institution touragelle qui vient de perdre ses subventions de la DRAC et dont la survie est menacée.

- Contribuer à l’ouverture des lieux de théâtre comme le Nouvel Olympia, le Grand Théâtre au grand public : - permettre aux tourangeaux de s’y rendre par le biais de tarifs attractifs.
- Organiser une journée portes ouvertes et découverte par an de ces lieux.

- Aider le développement des compagnies locales de tous bords artistiques à l’instar de ce qui a été fait pour la compagnie Off, la compagnie Cano Lopez… Soutenir également les initiatives de petits festivals ( Tours Métrages par exemple)


La Loire

Recentrer le festival Rayons frais sur la Loire en investissant les bords de Loire.

Développer le festival Tours sur Loire, en agrandissant les lieux permanents sur les quais de la Loire entre la bibliothèque et le parking du pont Napoléon, avec pourquoi pas une sorte de Tours-Plage adaptée à la ville.


Ces idées, ne sont bien sur que des ébauches rapides issues de ma réflexion de simple citoyen tourangeau.

vendredi 8 février 2008

Une ville mexicaine envisage une prime à la minceur pour la police

Les autorités d'Aguascalientes, ville du centre du Mexique, envisagent de verser une prime aux policiers municipaux qui perdront du poids, pour combattre l'obésité qui se généralise parmi les policiers. La municipalité va se prononcer la semaine prochaine sur une proposition consistant à verser 100 pesos (neuf dollars) aux policiers pour chaque kilo qu'ils auront perdu, a indiqué jeudi un porte-parole de la police :

«Nous avons observé que des 1.600 agents qui forment la corporation, 40 % d'entre eux, ou plus, ont des problèmes d'obésité. Avec cette silhouette, ils ne peuvent mener à bien certaines activités, comme poursuivre des malfaiteurs, sauter au-dessus d'une barrière ou se glisser dans une ouverture étroite»..

Il y a trois ans, le chef de la police d'Aguascalientes avait appelé les fonctionnaires de police à faire plus de sport et à surveiller leur poids, sans résultat.

Une solution 2 en 1 : lutter contre l'obésité et augmenter le Pouvoir d'achat, que demander de plus ?


mercredi 6 février 2008

Municipales à Tours : la campagne sur le net (2)

Afin de compléter mon article sur la campagne sur le net des élections municipales de Tours, je vous donne le lien du site de Jean Germain, maire sortant et candidat PS. Site Internet qui a ouvert aujourd'hui et qui sera apparemment complété au fur et à mesure que la campagne avance : www.jeangermain2008.fr


Petit rappel également des sites des candidats :

Jean Germain (PS) : www.jeangermain2008.fr

François Lafourcade (Verts) : www.toursmavilleenvert.com

Renaud Donnedieu de Vabres (UMP) : www.tours2008.fr

Guillaume Peltier (Extrème-droite MPF) : www.guillaumepeltier.net

A ma connaissance Fanny Puel (liste 100% à gauche) et Etienne Cherblanc (LO) n'ont pas de site internet.

Arche de Zoé : une grâce pour les condamnés ?

J'avais réagi en décembre dernier sur l'opacité qui entourait l'affaire de l'arche de Zoé. Je m'étais demandé comme beaucoup ce que cachait politiquement cette affaire (voir ici)

Aujourd'hui alors que la France a ouvertement affirmé son soutien au président tchadien Deby face aux rebelles, ce dernier a déclaré qu'après la multiplication des marques de soutien de la France à son encontre, il n'excluait pas d'accorder une grâce aux six Français de L'Arche de Zoé, condamnés à huit ans de prison pour "tentative d'enlèvement d'enfants" au Tchad.

De plus en plus troubles les relations franco-tchadiennes, on peut facilement penser que les autorités des deux pays ont monnayé un accord : soutien officiel contre grâce des membres de l'Arche de Zoé.

Heureusement que Rama Yade (au début de l'affaire de l'arche de Zoé) avait déclaré à l'Assemblée Nationale : " La France-Afrique de Papa c'est terminé" ... pas tant que ça apparemment.

lundi 4 février 2008

A quel jeu joue-t-on au Modem ?

La stratégie du Modem de Bayrou pour les élections municipales semble devenir de plus en plus incompréhensible pour les électeurs. Un coup à gauche, un coup à droite, un coup on présente sa liste, puis ailleurs on a des membres sur deux listes... bref c'est à n'y rien comprendre.

La première certitude est qu'un gros problème démocratique semble avoir lieu chez les centristes. En effet, dans très peu de villes on a laissé le choix aux adhérents du parti sur la stratégie à mener pour ces élections.

De cette erreur résulte un capharnaüm directement impulsé par les hautes sphères du parti orange et qui conduit à un déchirement des militants un peu partout en France :

A Bordeaux, alors qu'un accord entre Bayrou et Juppé prévoyait une liste commune, entre l'UMP et le Modem, plusieurs membres de ce dernier font liste commune avec Rousset l'adversaire socialiste de Juppé. On retrouve ainsi sur les deux listes des adhérents du Modem.

Même topo à Lyon, la liste centriste qui devait se présenter à éclaté ce week-end. Les neuf têtes de liste qui devaient conduire la liste Modem ont décidé de rejoindre Dominique Perben, le candidat UMP, tandis que plusieurs autres ex-colistiers rejoignent la liste PS du maire sortant Gérard Collomb.

A Tours, alors que David Martin, actuel adjoint à la mairie PS, devait diriger la liste Modem, six membres du parti centriste ont fait le chemin inverse pour rejoindre la liste du maire sortant Jean Germain dont Colette Girard la responsable départementale du Modem. Ces derniers ont été depuis suspendu de leur parti. David Martin, lui, faute de soutien des militants à jeter l'éponge et le Modem n'aura finalement pas de liste sur Tours.

A Strasbourg, la liste Modem est au bord de l'explosion également après l'éviction par la tête de liste Chantal Cutajar, de Ludmilla Hug-Kalinkova et Jean-Claude Petitdemange qui occupaient respectivement la troisième et la quatrième place sur la liste. François Bayrou était intervenu à la mi-janvier pour qu’ils figurent sur la liste du MoDem.

Ailleurs, le Modem fait parfois alliance avec le PS comme à Grenoble, ou avec l'UMP comme à Vannes, et présentera parfois une liste autonome comme à Paris ou Nantes...

Pour un parti qui comptait changer la politique, on peut dire que ça commence mal. La stratégie pour ces élections est réellement bancale, pas sur qu'avec tout ceci, le Modem arrive à se relever et à décoller, bref à devenir l'alternative tant voulue par Bayrou...

samedi 2 février 2008

Les Hôtels particuliers-renaissance de Tours

Si Tours conserve un patrimoine exceptionnel de sa riche histoire, de nombreuses traces de l’architecture Renaissance de la ville ont cependant malheureusement disparues avec le temps. Comme de nombreuses villes de l'héxagone, Tours fûr ravagé notamment par la deuxième guerre mondiale, tout le haut de la rue nationale, les quartiers colbert et Vieux Tours fûrent mutilés par les bombardements allemands ( En 1940) puis alliés ( en 1944).

Parmis les pertes architecturales, ont disparu notamment les somptueux hôtels particuliers de la renaissance. Tours, en son temps de ville royale au XVe et XVIe siècles, avait attiré de nombreux hommes de biens, illustres marchands et riches banquiers et commerçants qui érigèrent quelques hôtels particuliers exceptionnels. De ceux ci, de rares vestiges restent.

L'hôtel Gouin :


Le principal de ces vestiges de l''architecture renaissance est l'hôtel Gouin. Hôtel particulier ayant appartenu au Trésorier des Finances du Roi Charles VII, Jean de Xaincoins au XVe siècle, puis à un marchand de soieries, avant d'être racheté par la famille Gouin, famille de banquiers, au XVIIIe, d'où son nom actuel.

Gravement endommagé pendant la Seconde Guerre mondiale, l'hôtel fut reconstruit à l'identique de ce qu'il était, ce qui permet aujourd'hui d'admirer la splendeur de ces hôtels témoins de la grandeur de la ville pendant la renaissance.

Placé idéalement rue du commerce en plein centre historique de la ville, l'hôtel est aujourd'hui un musée, abritant la collection de la société archéologique de Touraine.

L'hôtel de Beaune-Semblançay :


Du plus grand hôtel renaissance de la ville qu'était celui de Beaune-Semblançay, il ne reste aujourd'hui qu'une façade. Ce splendide hôtel construit par l'architecte Guillaume Besnouard de 1507 à 1508 pour Jacques de Beaune-Semblancay, surintendant Général des Finances du Royaume sous François 1er.

L'hôtel fut en majeure partie détruit lors des bombardements de juin 1940. Seule la facade du XVIème siècle a été conservée. Contrairement à l'hôtel gouin il n'a pas eu la chance d'être reconstruit. La façade restante, fait face à la belle fontaine de Beaune-Semblançay ( également appelée fontaine du grand-marché, nom évoquant son ancien emplacement place du grand marché, histoire que j'évoquerai dans un autre article).


Malheureusement, l'hôtel de Beaune-semblançay semble voué à rester dans l'ombre, la place qu'il occupe est mal indiquée, et aucune explication n'est mise pour ceux qui s'arrêteraient devant ( peut-être que la prochaine municipalité pourrait lui redonner une certaine notoriété avec quelques aménagements...).


L'hôtel Babou de la Bourdaisière :



Hors-mis ces deux vestiges ayant appartenu à deux des plus riches familles tourangelles, les plus curieux peuvent également voir l'hôtel Babou de la Bourdaisière situé place Foire-le-Roi et construit sous François 1er (vers 1520) pour Philibert Babou, surintendant des finances et successeur de Jacque de Beaune.

D'autres bâtiments plus modestes, témoins de cette époque demeurent à Tours, mais ces trois hôtels particuliers, sont les rares vestiges de la grande architecture renaissance somptueuse à Tours.

Photos de Christelle, sauf celle de l'hôtel Babou de la Bourdaisière issue de Franceballade.com

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Stats