Formulaire de contact

Nom

E-mail *

Message *

Sur Facebook

Sur Twitter

Sur Flickr

Abonnés

De mes p'tites mains

De mes p'tites mains
Blog création à découvrir

Ils en parlent

dimanche 2 mars 2008

L'enceinte gallo-romaine de Tours

L'enceinte gallo-romaine de Caesarodunum ( nom romain de la ville de Tours) a été construite au IVe siècle ap. JC. Comme toutes les villes de Gaule, par peur des invasions barbares, Caesarodunum s'enferme dans une enceinte de taille réduite ( de 9ha alors que la ville au IIIe siècle occupait pratiquement 100 ha).

Le plan ci dessous ( pris sur France.Balade.com) montre le contour de l'enceinte. Les murailles toujours présentes et visibles sont en gris. Les murailles disparues sont en vert avec une bordure rouge quand des éléments de l'enceinte se retrouvent dans les bâtiments construits au dessus d'elle. Cette muraille avait comme particularité notamment de s'appuyer sur l'amphithéâtre, ce qui explique sa forme arrondie au Sud.



De cette muraille, il reste donc quelques traces à Tours, notamment dans les caves de certaines maisons, ou dans celle du musée des Beaux-Arts (On peut les visiter sur demande). A l'extérieur, des traces du Castrum tourangeau subsistent également dans les soubassements du Château. Une tour de l'enceinte (numéro 4 sur le plan), restaurée au XIXe siècle, est visible également dans le jardin du musée des Beaux-Arts.

Mais les vestiges les plus importants de la muraille sont présents dans un jardin derrière les cinémas Studios, près de la rue du Petit Cupidon (numéro 2 sur le plan). Malheureusement à cause d'un désintérêt des pouvoirs publics, ces murailles sont mal entretenues et sont mal indiquées (un seul panneau directionnel présent au niveau du musée des beaux-arts, ainsi qu'un second quand on arrive devant l'immeuble qui fait face au jardin). De plus, pour entrer dans le jardin où se trouvent les murailles, on doit passer sous un porche d'immeuble et une fois devant, aucune explication n'est présente non plus. Bref, rien n'est fait pour rendre attirants ces restes de l'enceinte, il faut vraiment être curieux pour arriver à voir ces vestiges. Espérons, que la future municipalité saura redonner un peu de valeur à ces vestiges du passé, qui font également la richesse patrimoniale de la ville.


Vestiges des murailles gallo-romaines




Tour Gallo-Romaine jouxtant le musée des Beaux-Arts



8 commentaires

Jay

Il se passe que les périodes médiévale et renaissance ont laissé tellement de traces dans la ville, que les municipalités en ont oublié la période romaine. Il est vrai que c'est un peu dommage

Gaël 14:10:00

les Turons c'était les Gaulois alors ?

Anonyme

les Turons étaient un peuple celte qui occupaient approximativement la Touraine actuelle avant la conquète romaine.

Gaël 17:37:00

merci anonyme

Matfanus 21:23:00

Oui les Turons étaient bien présents avant l'époque gallo-romaine, à Tours la présence d'une cité a été confirmé au niveau de l'hopital Clocheville, mais il semblerait que l'oppidum principal se trouvait à Amboise

Gaël 21:31:00

à Amboise ? mais il n'y a même pas de Fnac là-bas !

ahlàlà ces celtes, aucun sens de l'utile dans leurs choix d'installations...

barbara 16:51:00

Salut,
Je me souviens d'avoir visité l'enceinte.A l'époque, mon mari & moi recherchaient aux Archives Départementales, rue des Ursulines.
En remontant en peu plus haut, effectivement, il y a une porche d'immeuble à passer, et l'enceinte est derrière l'immeuble.
Oui, c'est dommage que le site n'est pas mis en valeur.

Adrien Soissons 05:39:00

En parlant de porche d'immeuble, je viens de lire sur le blog de Guillaume Cingal, que ce jardin était exclusivement réservé à l'immeuble.

Ca fait parti de ces nombreux lieux tourangeaux accessible mais privé ( je pense aussi à la cité mame ) mais rien à voir avec le sujet...

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Stats