Formulaire de contact

Nom

E-mail *

Message *

Sur Facebook

Sur Twitter

Sur Flickr

Abonnés

De mes p'tites mains

De mes p'tites mains
Blog création à découvrir

Ils en parlent

samedi 2 février 2008

Les Hôtels particuliers-renaissance de Tours

Si Tours conserve un patrimoine exceptionnel de sa riche histoire, de nombreuses traces de l’architecture Renaissance de la ville ont cependant malheureusement disparues avec le temps. Comme de nombreuses villes de l'héxagone, Tours fûr ravagé notamment par la deuxième guerre mondiale, tout le haut de la rue nationale, les quartiers colbert et Vieux Tours fûrent mutilés par les bombardements allemands ( En 1940) puis alliés ( en 1944).

Parmis les pertes architecturales, ont disparu notamment les somptueux hôtels particuliers de la renaissance. Tours, en son temps de ville royale au XVe et XVIe siècles, avait attiré de nombreux hommes de biens, illustres marchands et riches banquiers et commerçants qui érigèrent quelques hôtels particuliers exceptionnels. De ceux ci, de rares vestiges restent.

L'hôtel Gouin :


Le principal de ces vestiges de l''architecture renaissance est l'hôtel Gouin. Hôtel particulier ayant appartenu au Trésorier des Finances du Roi Charles VII, Jean de Xaincoins au XVe siècle, puis à un marchand de soieries, avant d'être racheté par la famille Gouin, famille de banquiers, au XVIIIe, d'où son nom actuel.

Gravement endommagé pendant la Seconde Guerre mondiale, l'hôtel fut reconstruit à l'identique de ce qu'il était, ce qui permet aujourd'hui d'admirer la splendeur de ces hôtels témoins de la grandeur de la ville pendant la renaissance.

Placé idéalement rue du commerce en plein centre historique de la ville, l'hôtel est aujourd'hui un musée, abritant la collection de la société archéologique de Touraine.

L'hôtel de Beaune-Semblançay :


Du plus grand hôtel renaissance de la ville qu'était celui de Beaune-Semblançay, il ne reste aujourd'hui qu'une façade. Ce splendide hôtel construit par l'architecte Guillaume Besnouard de 1507 à 1508 pour Jacques de Beaune-Semblancay, surintendant Général des Finances du Royaume sous François 1er.

L'hôtel fut en majeure partie détruit lors des bombardements de juin 1940. Seule la facade du XVIème siècle a été conservée. Contrairement à l'hôtel gouin il n'a pas eu la chance d'être reconstruit. La façade restante, fait face à la belle fontaine de Beaune-Semblançay ( également appelée fontaine du grand-marché, nom évoquant son ancien emplacement place du grand marché, histoire que j'évoquerai dans un autre article).


Malheureusement, l'hôtel de Beaune-semblançay semble voué à rester dans l'ombre, la place qu'il occupe est mal indiquée, et aucune explication n'est mise pour ceux qui s'arrêteraient devant ( peut-être que la prochaine municipalité pourrait lui redonner une certaine notoriété avec quelques aménagements...).


L'hôtel Babou de la Bourdaisière :



Hors-mis ces deux vestiges ayant appartenu à deux des plus riches familles tourangelles, les plus curieux peuvent également voir l'hôtel Babou de la Bourdaisière situé place Foire-le-Roi et construit sous François 1er (vers 1520) pour Philibert Babou, surintendant des finances et successeur de Jacque de Beaune.

D'autres bâtiments plus modestes, témoins de cette époque demeurent à Tours, mais ces trois hôtels particuliers, sont les rares vestiges de la grande architecture renaissance somptueuse à Tours.

Photos de Christelle, sauf celle de l'hôtel Babou de la Bourdaisière issue de Franceballade.com

12 commentaires

Ludo

Je suis tombé sur ton nouveau Blog un peu par hasard en surfant, excellent billet sur les Hotels particuliers de Tours, la ville regorge d'anectode, ces monuments sont chargés d'histoires, de petites histoires, mais c'est bien ces dernières qui font l'Histoire avec un grand H.
Bonne continuation ! les FeuLeu te passent le bonjour.

Matfanus 18:03:00

merci pour ton commentaire Ludo. A bientôt, je passerai vous voir rapidement.

barbara 19:07:00

Salut Matfanus & Christelle,

C'est très intéressant. Comme on dit, on apprend tous les jours. Les bombardements de la dernière guerre mondiale nous a enlevé ou endommagé pas mal de choses en France. C'est dommage... Une raison de plus d'apprécier les sites qui qui restent.

Miké

Hey mec, avec tous ces articles historiques tu vas bientôt pouvoir sortir un bouquin historique sur la Touraine.

Anonyme

Salut, je suis arrivée sur ton blog en faisant des recherches sur l'hôtel de Babou de la Bourdaisière, je dois faire un exposé sur ce sujet. Aurais-tu plus d'informations là-dessus? Je sais que ça fait un moment que tu as publié cet article mais n'étant pas de la région, j'ai un peu de mal à développer mon exposé.
Merci d'avance et bonne continuation.

Anonyme

Salut, je suis arrivée sur ton blog en faisant des recherches sur l'hôtel de Babou de la Bourdaisière, je dois faire un exposé sur ce sujet. Aurais-tu plus d'informations là-dessus? Je sais que ça fait un moment que tu as publié cet article mais n'étant pas de la région, j'ai un peu de mal à développer mon exposé.
Merci d'avance et bonne continuation.

Green Hornet 20:41:00

L'hôtel Babou de la Bourdaisière date de la même époque que la réfection d'une partie du Chateau de la Bourdaisière à Montlouis sur Loire. Ce château, ainsi que le château de Thuisseau situé un peu avant en venant de Tours le long de la D140 appartenait à la famille Babou.

Matfanus 23:20:00

Je savais pour le château à Montlouis mais pas pour celui de Thuisseau, merci pour l'info

Green Hornet 23:16:00

y a pas de quoi, comme quoi ça sert d'avoir servi d'esclave, euh non, de guide à la Bourdaisière ^_^ ... sinon Thuisseau est moins connu car il appartient à EDF et sert de camps de vacances ... c'est un peu dommage que ces 2 éléments du patrimoines montlouisiens ne soient pas plus mis en valeur visuellement depuis la 140 ... mais bon

guilmetayer 19:53:00

Bonjour, justement, il est ou l'hotel de Beaune semblencay ?
Je ne le trouve pas... C'est quelle rue ?
Merci

Matfanus 00:52:00

@guilmetayer : il est situé jardin de beaune semblançay qui est une place se situant entre les jules favre et la rue nationale.
On peut y accéder par cette dernière via un passage dérobé entre les boutiques Mobistor et Miss Lina ( dans le haut de la rue juste avant l'intersection de la rue colbert). Ou alors on peut s'y rendre par la rue jules favre, il est situé juste en face le bâtiment de la CCI

guilmetayer 10:59:00

ok, merci, je viens de situer... J'irais voir la prochaine fois que je serais à Tours centre.

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Stats